Kono Otoko, Maou ga Oshigoto Desu,

   

Synopsis

"Chiharu est un sorcier très occupé, chargé de gérer les crises liées à la magie. Pour se détendre, il aime passer du temps dans son bar préféré. C’est là qu’il fait la connaissance d’un jeune homme, Toyohi. Leur relation est d’abord amicale, mais lorsque Toyohi avoue ses sentiments à Chiharu, ce dernier est troublé. Bien que cette déclaration ne le laisse pas indifférent, il fait alors tout pour s’éloigner de son ami…"

Avis

Bien qu'il n'y ait que deux épisodes de sortis (mais bon, c'est déjà la moitié quoi!!) à l'heure où j'écris cette chronique, je me devais de vous parler, pour changer, d'un anime ! Je ne suis pas une grande amatrice d'anime, car c'est le genre de chose que je peux difficilement regarder en faisant autre chose, ne connaissant rien au japonais (je suis donc obligée de lire les sous titres), et j'ai toujours l'impression de perdre un temps fou. Mais là, j'ai décidé (merci les vacances) de changer mes habitudes et de prendre le temps de regarder ce nouvel anime.

Déjà, je trouve le format très intéressant. Sept minutes pour un épisode, sachant qu'il y en aura quatre, on se retrouve finalement avec un épisode classique d'un anime à la Junjou romantica et autre. Après réflexion je trouve ça un peu léger, mais c'est vrai que c'est bien plus pratique quand tu n'as pas beaucoup de temps et que tu veux te regarder un petit épisode tranquille !

L'univers de cet anime est vraiment très riche et coloré, c'est un plaisir visuel à chaque instant. On a un grand mélange de technique pour l'animation, qui n'est pas un simple dessin animé (je reprends pour exemple l'animation de Junjou Romantica), ici, on est beaucoup plus sur des dessins très lumineux, des incrustations de photo réelle redessinées par la suite, des personnages qui ne sont pas en mouvement constant, des fonds très colorés avec des nuances donnant un côté très fantaisie à l'univers de l'anime. Au moins, ça colle bien au thème, la magie, l'envie de rêver et autre… Aussi, en plus du dessin, chose que je n'ai pas souvent vu ailleurs que sur cet anime, on trouvait beaucoup d'effet visuel, des informations qui arrivent sur l'écran, des effets de style comme l'incrustation de point d'interrogation. Cela donne un visuel très riche, et on ne s'ennuie pas devant, vu toutes les infos qui fourmillent de partout.

Au niveau de l'histoire, j'ai aussi été entièrement conquise ! Bien sur, au vue du nombre de minutes d'un seul épisode, tout ceci est vraiment très simple. Mais l'histoire est néanmoins très sympa, cet univers m'a fortement séduit, avec ces histoires de lignée, de mage et autre. J'ai trouvé les personnages attachants, notamment celui que l'on suit, Chiharu, mage très occupé par son emploi du temps chargé, et le fait qu'il ait du mal à se décharger sur les autres. Lors d'une soirée dans un bar, il fait alors la rencontre de Toyohi, un jeune homme encore assez mystérieux après deux épisodes, aux cheveux roses, et au sourire des plus craquant ! C'est à cet instant, après la déclaration de Toyohi, que Chiharu prend alors conscience du train de vie qu'il mène, voyant son entourage se marier, devenir parent… Leur relation évolue alors, et je sens qu'après les quatre épisodes, je serai bien triste de devoir quitter nos deux personnages.

Quand je vois que Junjou romantica en est à trois saisons, tout comme d'autres animés pas mieux, je rage… Voilà un superbe anime qui ravive mon amour pour les animés yaoi, et j'espère qu'avec le temps, on en découvrira un peu plus comme celui-ci. Je vous le conseille, si vous avez besoin de rêver et de vous échapper l'histoire d'un quart d'heure.

Février 2016

Ajouter un commentaire