Baisers cachés

  

Synopsis

"Nouveau venu au lycée, Nathan, 16 ans, vit seul avec son père policier, Stéphane. Leurs rapports sont complices. Nathan est invité à une soirée où il flashe sur un garçon de sa classe. Ils se retrouvent à l’abri des regards et s’embrassent.

Mais quelqu’un les observe en cachette et publie la photo de leur baiser sur facebook : la rumeur se répand sur le net et provoque le scandale au lycée et dans les familles. Stéphane découvre l’homosexualité de son fils. Il est choqué et se détourne de Nathan. 

Au lycée, les élèves harcèlent Nathan et s’interrogent sur l’identité de l’autre garçon. Nathan, amoureux, refuse de révéler l’identité de son amoureux et fait front contre les moqueries et le violence. Pourra-t-il compter sur son père ? Et sur celui qu’il aime ?"

Avis

Cela faisait bien longtemps que je ne vous avais pas parlé de film mais aujourd’hui je tenais absolument à faire un petit zoom sur ce merveilleux film qu’était Baisers cachés, un film français qui est passé sur nos bonnes vieilles télévisions il y a peu ! Bon je vous avoue qu’il y a aussi de ma bonne fierté patriotique qui parle à ce moment-là, mais bon hein, si je ne peux pas un peu mettre en avant nos propres productions, vu la surconsommation de yaoi japonais que je fais… !

Je n’ai jamais été très fan des films français à la base. Les acteurs français possèdent un jeu qui me laisse souvent de marbre, et ne parlons même pas des thèmes abordés qui étaient souvent trèès barbant. Mais pour Baisers cachés, je me suis laissée complètement transporter par l’histoire. J’ai cru verser plusieurs fois ma petite larme. Ce qui est sûr, c’est que j’ai ressenti énormément de sentiment contradictoires devant ce film qui ne m’a clairement pas laissé insensible.

 

 

Celui-ci sait parfaitement pointer du doigt ce qui ne va pas dans notre société actuelle, et cela sur tous les points. Que ce soit la relation familiale, la société, ou même sa propre perception de soi, tout y passe avec beaucoup de réalisme. Quoi que j’ai bien peur que tout ceci n’ait été adouci pour les besoins du film, la réalité étant souvent bien pire. On découvre alors la cruauté et la violence qui accompagnent l’homophobie. J’ai eu plusieurs fois envie de hurler ou de balancer des sacs entiers de tartes dans la gueule des petits connards de ce film. Nathan est un personnage fort, et bien que le début avec Louis fut difficile, j’ai finalement réussi à m’attacher au personnage (qui plus est, est très mignon !)

Je conseille ce film aux personnes voulant voir quelque chose de réaliste. Nous ne sommes pas sur du niais, ou sur une histoire toute douce comme certain yaoi nous le montre, avec des personnes tolérantes acceptant la différence. Non, c’est un film qui ne vous laissera pas indifférent, quel que soit votre position sur l’homosexualité, bien que si vous êtes sur mon site, je pense que vous avez le même avis que moi (je l’espère du moins !)

Mai 2017

×