Présentation Artbook "Little Butterfly and more" Hinako Takanaga

  

 

Autant pris pour leur côté collection que pour leur côté lecture, les artbooks peuvent être présentés sous différents formats, épaisseurs. Trouvables aussi en goodies agrémentant un coffret collector qu'en tant que pièce à part pour fournir une collection, une chose est sûre, c'est que les artbooks, j'ai toujours trouvé ça fascinant !

La seule chose qui me rebutait, était souvent le prix très excessif. En effet, ces livres possèdent souvent de très belles finitions, avec de jolies couvertures, des feuilles en papier glacé, des grands formats..Bref, toute une panoplie qui aurait tendance à pousser le prix à son maximum, faisant alors des artbooks des pièces de collection assez coûteuses. C'est sûrement pour cette raison que je n'en possédais toujours pas dans ma collection. De toute manière, je n'ai jamais été friande des expositions que proposent les artbooks; un ensemble d'illustration, certes très belles, de petites références sur un univers, de compléments à une histoire, enfin, pas assez pour que je puisse véritablement vouloir investir une telle somme dans un de ces bouquins.

Après, vous me direz, je connais énormément de personnes qui collectionnent les artbooks. Je ne critique pas les goûts des gens, après tout j'aime collectionner les doujinshis en japonais (donc auquel je ne comprends fichtrement rien, mais c'est cool, j'aime ça ! Et la collection, ce n'est pas avant tout se faire plaisir ?) donc je ne suis pas là pour dire que les artbooks, c'est cher et c'est nul.

« Little butterfly and more », c'est donc le premier Artbook que je me suis payé. Artbook avec un grand A ouais, car franchement, j'ai été séduite par ce bouquin, et on va vite voir pourquoi. Déjà, j'ai découvert la talentueuse Hinako Takanaga avec sa série Little Butterfly, achetée par hasard d'occasion pour vraiment pas grand-chose… Je dois dire que cela ne me rends pas fière, car cela faisait plusieurs années que je lisais du boy's love, et jamais au grand jamais je ne m'étais encore intéressée au travail de Hinako Takagana… Little Butterfly, ce fut un véritable coup de cœur immédiat. J'ai été transporté par l'univers de cette auteure, mais ça, j'en reparlerai le moment venue. Donc autant vous dire que quand j'ai appris l’existence d'un artbook dédié à ce manga.....

Pardon vous pouvez repeter ?!

 Rappelons que cet artbook, édité par les éditions Boy's Love idp qui propose une gamme de manga à prix cassé, est vendu au prix de 19,99euros.

Il nous ait donc proposé avec un format un peu plus grand A4, proche d'une BD, contenant une petite centaine de pages. A la manière des mangas, il présente une couverture amovible avec une jolie illustration de Little Butterfly, ainsi qu'un jolie titre en dorure….Et en plus ça brilllle ! Adulte enfant que je suis, j'adore, je trouve ça vraiment très classe et un poil « féerique » même :rire: ! Le reste de la présentation étant assez classique, j'aime beaucoup cette prise de risque au niveau du titre. Malheureusement, pas de papier bien cartonné pour cette couverture, on a donc peur d’abîmer facilement le livre.

On découvre dès le début une dizaine d'illustrations du manga Little Butterfly. Que ce soit illustration en double page, en couleur, tirée des couvertures françaises/japonaises du manga d'origine, ou d'autre dessin originaux, chaque d'elle, peinte à la main, est absolument magnifique. Une belle démonstration des talents de l'auteure. Le livre s'intitulant quand même « Little Butterfly and more », nous avons le droit ensuite à une courte présentation du manga : présentation des personnages principaux, signification du nom ainsi que quelques cases expliquées;bref, tout pour les adorateurs de ce titre ! De plus, vers la fin de l'artbook, vous trouverez 20 pages bonus taille manga, c'est à dire 8 pages de ce bel artbook. On découvre alors Yûki et Atsushi une fois arrivé dans le lycée privé où Yûki avait difficilement réussie l'entrée. C'est un simple petit bonus, qui ne pourra toucher que les fans de Little Butterfly voulant revoir durant un court instant la relation qu'entretient les deux garçons, mais pour ma part, ça marche (je reste un bon public moi uhuh)

C'est le même schéma pour la série Silent Love, que je n'ai pas encore lu au moment où j'écris cet article. Ce fut donc une lecture très instructive ! Pour la suite, l'artbook est composé de plusieurs dessins en couleur des différentes séries de l'auteure. On peut citer parmi elles Turning Love ou encore Liberty Liberty ! Le plus dur, c'est de voir toutes les belles illustrations de série non éditées en France...Tristesse et souffrance. J'espère vraiment que certains éditeurs se pencheront sur les autres titres de Hinako Takanaga, sachant le succès qu'elle rencontre en France. Les pages sont épaisses, de bonne qualité, c'est très agréable de voir l'effort fourni dessus. Les couleurs sont vives, reflétant une bonne impression, on peut profiter pleinement des illustrations riches en couleurs de l'auteure. Bref, un véritable régal pour les yeux !

L'ensemble de ces dessins est résumé durant les dernières pages de l'artbook ; chaque petite vignette est accompagnée de la date de création, ainsi que son origine et une petite explication de pourquoi, et comment. Très instructif, on peut grâce à ça suivre l'évolution de ces dessins au fil des années.

 

Le clou du spectacle, ce qui me fait apprécier les artbooks traduits en français plutôt qu'une importation du Japon, c'est bien évidemment l'interview de l'auteure. Pour celui-ci, nous aurons le droit à une interview sous la forme de 50 questions, on en découvre alors un peu plus sur Hinako Takanaga, que ce soit au niveau de ses mangas, sa façon de dessiner, mais aussi sa vie privée. C'est une partie que j'aime beaucoup, surtout lorsque les auteures parlent de leur œuvre, de leur ressenti, de ce qu'elles aiment bien dessiner ou ce qu'elles apprécient dans un boy's love. Je vous laisserai découvrir ces cinquante questions si jamais vous vous décidez à acquérir cet artbook, mais je me permets simplement d'en mettre une ici :

« Quel est le genre de seme et le genre de uke que vous aimez ? »

« J'aime les uke qui sont calmes et entêtés… ! Mais j'aime aussi ceux du genre dans la lune. Pour les seme… ceux que je dessine finissent toujours par être des bons à rien, alors...je dois aimer les bons à rien. J'ai déjà essayé d'en dessiner des plus orgueilleux, mais avant même que je m'en rende compte, ils deviennent toujours des bons à rien » (Mais non sensei je ne suis pas d'accord voyons ! T_T )

 

Alors, finalement, que dire de cet artbook ? Et bien, je ne suis pas une habituée de ce genre de produits, donc je pourrai difficilement faire des comparaisons. Mais pour ma part, je ne me sens pas « arnaquée ». Je trouve mon argent bien placé, car nous avons affaire à un jolie artbook. Bien que celui-ci soit un poil fragile, on voit bien que le travail d'édition à été fait, sachant le soin qu'apporte Boy's love idp sur sa ligne normale, avec un papier souvent peu intéressant. Je suis très contente de cet artbook, étant fan de Hinako Takanaga et voulant posséder l'ensemble de ses titres édités en France, j'étais donc obligée de passer par la case Artbook !

Après quelques comparaisons avec des artbooks récemment sortis, j'en aitrouvé certains de meilleure qualité pour le même prix (je pense notamment à celui de Black Butler). Que le prix soit justifié ou pas, je ne le trouve encore pas trop excessif; il peut facilement constituer un cadeau de Noël, ou autre. A rappeler que les artbooks d'auteur boy's love traduits en français se font rare, très rare. On est donc bien content d'en trouver un d'une auteure aussi populaire et aussi appréciée en France que Hinako Takanaga. Bref, pour moi, c'est un sans faute malgré les quelques problèmes évoqués au dessus, car on vu du prix, je ne me permettrai pas de trop râler. (et pourtant, qu'est-ce que j'aime râler ! )

Novembre 2015