In his eyes

    

Synopsis

"Shinpei est un jeune modèle qui souhaite devenir un mannequin aussi prestigieux que Ryô Kanahashi, l'élite de l'agence dans laquelle il vient d'être embauché. Déterminé à faire de son mieux, il se fait cependant ridiculiser par ce dernier. Mais le pire est à venir lorsqu'on lui annonce qu'il devra partager sa chambre avec Ryô. Shinpei, qui réalise alors à contre coeur l'horrible et prétentieuse personnalité de celui qui fut son idole, se décide à le surpasser coûte que coûte pour lui prouver sa valeur."

Avis

In his eyes nous plonge dans le monde sans pitié du mannequinat masculin. Autant vous dire qu'avec un thème pareil, on s’attend à voir des beaux mecs à chaque coins de pages. Et c'est en effet le cas. Rin Narusaka dont le succès au japon ne s'est pas fait attendre, propose des dessins d'une très grande qualité graphique. Que ce soit à l'allure bishonen des hommes ou part la grand palette d'expression qu'elle peut donner à ces personnages, on est impressionné par ce trait, qu'on contemple au fil des pages.

 

 

Nous suivons les aventures de quatre mannequins vivants dans une même maison prêtée par leur agence ; Nous avons d'un côté Ryô, le mannequin professionnel de longue date à la renommée internationale, ainsi que Shinpei, le jeune débutant qui aimerait pouvoir ressembler à Ryô qu'il admire depuis bien longtemps. Le caractère froid et dédaigneux de Ryô tranche avec l'image irréprochable qu'il entretient grâce à ces shooting photo; il laisse alors éclater son véritable caractère auprès de son élève. Shinpei ne peut s'empêcher malgré tout de ressentir quelque chose pour le jeune homme, alors que de son côté, Ryô, montrera au fur et à mesure d'autres facettes de sa personnalité. Homme très possessif, c'est le genre de seme qui pour ma part me fait craquer, au fond de mon petit cœur de fujoshi qui aime malgré tout quelques gros clichés du boy's love !

 

 

De l'autre, nous avons Takanobu et Yûma, ami d'enfance. Alors qu'ils devaient aller étudier dans la même fac, Takanobu décide subitement de devenir mannequin à Tokyo. Yûma, amoureux de son ami, prend pour sa part la décision de le suivre. A présent, les voici tous deux mannequins professionnels, à travailler pour différentes boites, et à même être quelques fois rivaux. Alors que Yûma ne cache en aucun cas les sentiments qu'il ressent envers Takanobu, a qui il s'est déjà déclaré, celui-ci semble avoir oublié, ou faire comme si de rien n'était. Mais différentes péripéties vont finalement le faire un peu plus réfléchir ; et si ce qu'il ressentait pour Yûma allait au delàs d'une simple amitié ?

 

 

De manière générale, le manga est très basique. Il n'y a pas de véritable enjeux, au final les histoires sont bâclées, très vite passées à la trappe. Pour les personnes cherchant des histoires bien développées, fuyez ! Que ce soit au niveau des réactions de Shinpei, qui se comporte comme un véritable idiot devant le caractère horripilant de Ryô, ou encore le final entre Takanobu et Yûma, alors que Takanobu semble n'en avoir rien à faire de son ami depuis plus de six ans, l'ensemble est bien trop précipité. De plus, on sent comme une odeur de réchauffée avec tous ces clichés du boy's love qui revienne vite au devant ; le beau mec ténébreux, le uke farouche qui aimerait pouvoir se débattre devant son seme, mais qui finalement se contente de se tortiller en gémissant. Enfin bref, autant si je n'ai pas vraiment apprécié l'histoire de part sa profondeur, le dessin rattrape vraiment l'ensemble. Il s'agit du premier manga de l'auteur dans le thème du boy's love, on peut donc imaginer qu'elle n'a pas encore trouvé son propre style, et se sent alors obligé de s'accrocher un peu trop au code habituel et grossier du yaoi. Et c'est bien dommage avec un style graphique pareille.

Je ne peux donc conseiller ce manga qu'aux personnes qui apprécient les mangas de part leur côté visuel, et non pas au niveau de leur histoire. Bref, In his Eyes est un bon manga au niveau du dessin, mais pour ce qui est de l'histoire, on repassera.

Novembre 2015