New York New York

  

Synopsis

"Ken Walker est un policier new-yorkais admiré et apprécié de tous ses collègues. Par peur de décevoir ses proches et aussi d'être découvert, Ken cache qu'il est gay et s'interdit toute relation suivie... jusqu'au jour où son chemin croise celui de Mel Frederics, un jeune homme calme et doux au passé sombre. Une rencontre qui va bouleverser leur vie..."

Avis

New York New York est pour moi, le genre d'oeuvre que toute personne appréciant les lectures homosexuels devrait avoir lu. On est loin des manga « yaoi » habituel, et je trouve d'ailleurs ce terme très mal approprié pour cette œuvre. Car l'ensemble des codes du boy's love sont brisés dans NY NY, pour mon plus grand plaisir. Je ne suis pas une grande fan de l'éditeur Panini, et étant donné qu'ils ne font pas de boy's love, je n'ai jamais été contrainte de me tourner vers eux. Mais aujourd'hui, et peut-être l'une des seule fois de ma vie( ahah) je les remercie d'avoir édité ce chef d'oeuvre.

NY NY possède un dessin très old school. Normal, au vue de la date à laquelle il a été écrit. Mais j'apprécie néanmoins beaucoup. J'adore la tête des personnages, leur carrure assez carrées, la façon d'encrer de l'auteure… Bref, moi qui apporte toujours une certaine importance au style graphique, je suis ravie et conquise dès le dessin. On a aussi une bonne dose d'humour, appuyée par les nombreux mots et expressions laissés en anglais.

On est sur une belle histoire d'amour comme on pourrait en vivre nous même. Que ce soit un amour hétéro, ou gay, chacun possède son lot de misère, et l'auteur parvient très bien à mettre en reflet celui des homosexuels. A l'époque de sa sortie, le monde était encore grandement homophobe. Bien que certaine personne était plus compréhensif que d'autres, on remarque tout au loin de la lecture une Amérique très réticente et cruelle avec nos deux protagonistes. C'est un titre en avance sur son temps au vue des thématiques abordées (mariage, adoption, sida..) à l'époque où le mariage pour tous n'était absolument pas encore envisageable dans notre cher France.

Alors autant vous le dire de suite, j'ai pleuré comme pas permis dans ce titre. Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous conseille de vous arrêter là et d'y aller, car par la suite je pense dévoiler quelques une des intrigues de NY NY afin de pouvoir entrer plus en profondeur, et expliquer pourquoi j'apprécie autant le travail de l'auteur.

Le couple que forme Kain et Mel est vraiment magnifique. En seulement deux personnages, on balaye une large palette homosexuels ; entre celui qui ne s'accepte pas, que ce soit par honte ou par peur de décevoir ceux qu'il aime, celui qui a appris à être comme il est et à s'accepter, celui un peu trop volage et moins attaché à la monogamie, celui pouvant donner corps et âme à son partenaire. On voit bien que nos deux héros ne sont pas parfait et l'auteur n'essaye jamais de nous donner cette impression ; Kain est un homme parmi tant d'autre, la seule chose qui le différencie, comme il le dit bien souvent, c'est le fait qu'il aime les personnes du même sexe que lui. Il ne supporte pas l'homophobie de ses collègues ou de ses parents, mais est le premier à avoir du mal à se détendre en public avec son copain (surement une influence de la société qui rejette toujours autant les gays ?) Mel quant à lui est un jeune homme plus posé, dont la vie a déjà déposé ses marques de souffrance sur son corps meurtri. J'ai vraiment admiré sa patience et son amour à toute épreuve, et malgré tout ce qu'il a traversé, il a réussi à s'en remettre… Chapeau.

Comme Kai est policier, on est loin de s'ennuyer dans nos quatre volumes. Entre les courses poursuites, les meurtres, les fusillades, les enlèvements, tout le monde en a pour son compte, et c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup. On ne se contente pas de voir l'histoire d'amour entre deux hommes, non, on voit surtout la vie d'un couple gay à New York. Même si je me rassure à me dire que dans tous les couples, l'un d'eux ne se fait pas enlever par un serial killer et autre, et heureusement :rire : On a même le droit à une enquête du FBI dans le volume trois et quatre, en espérant que tout puisse bien se terminer pour nos deux héros ?

Au final, malgré tout ce que j'ai pu dire, j'aurai aussi pu me contenter de vous dire « lisez-le. » Que vous débutiez dans l'univers des lectures M/M, que vous n'en lisiez pas d'habitude, aussi, je ne peux que vous le conseiller. Adepte ou pas de l'homosexualité, je pense qu'une piqure de rappel ne fait de mal à personne. Si vous appréciez lire du yaoi pour ce qu'il est vraiment, c'est à dire une histoire d'amour homosexuel, avec ses problèmes liés au côté « éthique » que certain aiment meugler, alors vous adorerez New York New York, et vous pleurerez comme moi je l'ai fait.

Mars 2016