Canis - Dear Mr. Hatter #2

  

Synopsis

"Gotou, ami et rival de longue date de Satoru, a inscrit ce dernier pour participer à la prochaine fashion week de New York en espérant qu’il sorte à nouveau de l’ombre pour surpasser le célèbre chapelier qu’il fut 4 ans auparavant. Tandis que Satoru combat ses démons intérieurs en prévision du grand show, Ryou tente de se rapprocher et d’en savoir plus sur son bienfaiteur."

Avis

Lire la chronique de Canis - Dear mr Rain

Lire la chronique du Tome 1 Canis - Dear Hatter

Que dire de cette suite de Canis – Dear Hatter ?! Une fois encore, je me retrouve transportée par le travail de Zakk. A chaque nouvelle sortie d’un des titres de cette série, je redécouvre son travail, son dessin, son scénario…Et je retombe une fois de plus en amour devant ce merveilleux boulot.

 

 

Ce second tome conclut à merveille l’histoire de Ryou et Satoru. Dans le précédent, Satoru avait dû laisser Ryou à New York, tandis que lui rentrait au Japon. C’est donc l’occasion pour les deux hommes de régler leur affaire chacun de leur côté. Ryou qui essaye de se débarrasser des problèmes dû à son passé, et qui hâte à présent son présent. Et Satoru, qui doit alors se retrouve seul chez lui, et faire le point sur ses propres sentiments. Dans les deux précédents volumes de Canis, nous avions compris l’amour que portait Ryou à Satoru, mais nous n’avions que peu d’information sur ce qu’en pensait le chapelier. C’est donc l’occasion pour lui de découvrir la nature de ses sentiments. C’est un moment fort de l’histoire, où nos deux protagonistes évoluent loin l’un à côté de l’autre, mais ne semblent jamais avoir été aussi connectés.

 

 

J’ai adoré les voir ensuite évoluer comme couple une fois que Satoru s’est déclaré. On sent encore l’hésitation, les premiers pas faiblards d’une relation toute jeune. Chose que j’ai encore plus apprécié, c’est voir Zakk évoquer le sexe gay avec tant de réalisme. En peu de page, elle arrive à nous insuffler la conversion d’un hétéro à l’amour gay, les enjeux, les problèmes de la préparation à l’acte, et l’acte en lui-même…Et tous ses déboires ! C’est rafraichissant de voir ça, peu de titre évoque aussi justement ces problèmes-là, qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne brise pas la beauté de la relation, mais au contraire la montre telle qu’elle est vraiment. Donc non, vous n’aurez pas de scène de sexe endiablé entre les deux (quoi que la scène sous la douche est quand même hmmm), mais plus de choses tout en subtilités (vous avez remarquez qu’elle cachait quasiment toujours tout ?)

Et comme si cela ne suffisait pas, les dernières pages nous informent qu’une spin off est à attendre ! Je suis terriblement curieuse, n'ayant vu aucune planche de ce fameux spin off. Dans tous les cas, je serai au rendez-vous, et je vous conseille, une fois de plus, de vous attaquer à Canis !

Janvier 2017

×