Hidamari ga Kikoeru #2

  

Synopsis

"Atteint de surdité et souvent incompris par son entourage, Kôhei a préféré prendre ses distances avec les autres. Grâce à sa rencontre avec Taichi, un étudiant de la même université que lui, le jeune homme apprend à s’ouvrir au monde et à être plus optimiste. Les sentiments que Kôhei éprouve pour son nouvel ami vont évoluer au fil du temps et devenir si forts qu’il ne pourra plus les garder pour lui... 
Un malaise s’installe alors petit à petit entre les deux jeunes hommes, mais il semblerait que le destin n’en ait pas encore terminé avec eux."

Avis

Lire la chronique du Tome 1

Hidamariga Kikoeru A la poursuite du bonheur en impose carrément dans l’arrivage boy’s love de mai 2017 ! C’est un vrai monstre de plus de 300 pages. Le premier tome avait déjà été parfait pour moi. J’étais d’ailleurs persuadée qu’il s’agissait d’un one shot avant de découvrir l’existence de ce second tome, encore plus gros. Autant dire que si le premier était vraiment très bon et se suffisait à lui-même, la suite n’est que mieux encore !

On prend bien le temps de redécouvrir les personnages. Ma lecture du premier tome datant de novembre 2016, et n’ayant pas celui-ci avec moi sur place, j’ai dû enchainer sans me remettre dans l’histoire. Néanmoins tous les évènements importants sont habilement replacés pour que nous ne soyez pas trop perdu.

 

 

On retrouve dans ce second tome toujours cette belle mélancolie et cette histoire tranche de vie agréable à suivre. Les personnages ne vivent rien de sensationnel, si ce n’est qu’ils se contentent de vivre. On va les suivre dans leur déboire de tous les jours, leurs problèmes à la fac, dans la vie de tous les jours… Ici, on prendra plus de temps pour essayer de saisir les sentiments de Taichi, Kôhei ayant déjà joué ses cartes dès la fin du premier tome. J’aime beaucoup la manière dont le récit prend son temps, tout en douceur, nous dépeignant finalement une histoire bien plus réaliste que la plupart des manga boy’s love sur le marché actuel. Cela nous permet donc de nous sentir plus proche des personnages, auxquels nous pouvons plus facilement nous identifier.

 

 

La série Hidamariga Kikoeru est donc pour moi une petite série que les non inités peuvent lire sans crainte. Bien plus proche du shonen-ai que du vrai yaoi, elle permet d’entrer en douceur dans le monde de l’amour homosexuel avec son scénario très intéressant sans succession de cliché. De plus, le rapport qualité/prix/temps de lecture est ici imbattable, vous aurez donc de quoi lire. Je recommande vivement ! En faisant ma chronique j’ai d’ailleurs pu voir qu’un troisième tome était en cours, j’ai donc hâte de pouvoir le lire !

Juin 2017

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×