Souteigai love serendipity

  

Synopsis

"Dupé par son collègue Karasuma, tombeur de filles invétéré, Shimizu se retrouve contre son gré à participer à une soirée de rencontres arrangées. Terrifié par les filles présentes à la soirée, persuadé qu'elles vont se jeter sur lui comme un prédateur sur sa proie, Shimizu ne trouve qu'une seule solution pour se débarrasser d'elles : leur faire croire qu'il est gay, et embrasser Karasuma, assis à côté de lui, pour le prouver. Mais lorsque les deux hommes sortent du bar avec l'impression d'avoir gâché leur soirée, les filles se mettent à les suivre en douce, et Shimizu et Karasuma, pour maintenir les apparences, sont obligés de réserver une chambre dans un love hotel !

Mais une fois dans la chambre, l'alcool prend le pas sur le raisonnement, et Karasuma, qui a tout essayé avec les filles, mais qui est novice par rapport au sexe entre hommes, propose qu'ils couchent ensemble, afin d'assouvir sa curiosité sur le sujet. Shimizucommence par refuser, mais Karasuma finit par réussir à le convaincre... Et lorsque Karasuma finit par prendre du plaisir, Shimizuréalise qu'il aime ça, lui aussi – pire, qu'il ne peut pas s'empêcher de trouver Karasuma adorable quand il gémit !"

Avis

J’ai bien aimé Souteigai love serendipity, que ce soit au niveau des histoires, des dessins ou des personnages. Je trouve le coup de crayon de Meco vraiment adorable, les personnages ont un côté attendrissant. Les planches peuvent paraître souvent vide car elle ne fait pas beaucoup d’aplat de gris ou noir, mais j’aime bien aussi quand c’est aussi épuré.

La première histoire est un bonus, la plus courte des trois. Chose assez étrange, elle se retrouve être le premier chapitre, mais j’ai bien aimé. C’était drôle, assez incongru dans les situations ridicules, mais c’est quelque chose de pleinement assumé.

 

 

La deuxième histoire est celle du synopsis, à savoir une histoire d’amour périlleuse entre deux collègues de travail qui, suite à un mensonge, je retrouve à coucher ensemble. Bon, on est encore dans la situation des deux hétéros qui complètement éméchés se retrouvent à coucher ensemble, j’ai toujours du mal à croire à ce genre de chose, mais passons. Le couple est plutôt drôle dans sa recherche de l’autre, ils n’assument pas et rend la situation comique.

La troisième histoire parle de deux étudiants. L’un d’eux se réveille un jour et pense avoir violer le deuxième. Quiproquo, mensonge et compagnie. J’ai beaucoup aimé la tête de Kashii, et surtout ses yeux. Mise à part ça, c’est une histoire simple, et bien que je n’aime pas trop la manipulation, j’ai trouvé Mimori mignon avec son innocence et ses idées sur l’amour et le sexe.

Loin d’être révolutionnaire, Souteigai love serendipity m’aura fait passer un bon moment. C’est mignon, drôle, et j’aime beaucoup le style de Meco.

Octobre 2017

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×