Fall in love with me

     

 

Synopsis

"En matière de filles, Noboru n'a pas de chance, car toutes les demoiselles n'ont d'yeux que pour le séduisant Yûki. Grand, beau et issu d'une famille riche, Yûki a tout pour lui, contrairement à Noboru qui est son exact opposé : petit, peu viril, et pauvre, il a dû travailler très dur pour réussir à intégrer la prestigieuse Academie Seihô. Pourtant, malgré la situation, Noboru ne peut qu'être étonné de voir que Yûki cherche à se rapprocher de lui..."

Avis

Nase Yamato fait parti de ces auteurs yaoi qu'on ne présente presque plus. Que ce soit chez Boy's love idp ou encore chez Asuka, elle a publié grand nombre de manga, et je suis avec grand plaisir la plus part de ses titres.

L'auteure possède un trait impeccable. On voit bien qu'elle s'y connaît niveau anatomie masculine malgré l'année de publication japonaise. Tout est parfaitement bien géré, que ce soit dans les personnages, les nombreux détails de ses pages, mais aussi les paysages. Habituée au fond très blanc des titres de la collection classique de boy's love idp, je découvre avec plaisir des pages entières fournies par leur fond, que ce soit à l'intérieur de l'école, les paysages avec beaucoup d'arbres et de végétations, ou les maisons grandiloquentes de tous ces riches ! Bon, y'a aussi pas mal de trames typées shojo, avec des cœurs et pleins de jolies petites fleurs, mais soit :rire: Je trouve aussi que les couvertures sont vraiment très mignonnes et très bien représentatives du thème et l'univers du manga avec toutes ces couleurs, les fleurs et autres…

J'ai vraiment beaucoup aimé l'histoire. Qu'on se le dise, c'est quand même cucul à souhait, dégoulinant de bons sentiments, et vraiment là que pour nous faire passer un bon moment… Certes l'auteure nous offre quelques intrigues pour pimenter notre lecture durant ces trois tomes, mais rien de véritablement concret, qui pourrait mettre réellement en péril nos héros. Les personnages, même les « méchants » de l'histoire, ne sont pas forcement de grands vilains au final... Tout est assez enjolivé comme le montre toutes ces fleurs absolument partout, qui nous plonge plutot dans un univers bien trop rose et bien trop parfait. Mais cela n'est absolument pas un point négatif dans ce cas là… Je trouve que ce manga se lit néanmoins tout seul. Il n'en fait pas trop avec son scénario, et pourtant tient très bien la route. L'auteure nous parle néanmoins très bien des problèmes d'argent rencontrés par la famille du jeune héro par exemple.

Noboru est vraiment un garçon adorable. Avec une telle situation familiale (et autant de frère) cela amène toujours à des situations complètement rocambolesques. On ne s'ennuie jamais quand on est chez lui. Entre les deux jumeaux, et les deux autres frères, il y a de quoi faire. Ce sont tous de vrais tornades, et je me suis tapée de bonne barre de rire pendant que je lisais mes tomes. Cette famille, qui contraste énormément avec le monde dans lequel évolue Noboru, que ce soit avec les cours et ses nouvelles relations, apporte non pas une bouffée, mais plutôt un tsunami de fraîcheur dans le manga. C'est vraiment le petit plus que, selon moi, lui permet d'être aussi intéressant.

Le personnage de Yûki est selon moi beaucoup moins intéressant. Aussi cliché, voir plus que Noboru, son côté prince du lycée a néanmoins réussi à me charmer. C'est clairement l'image de l'homme parfait, beau, riche, ayant tout ce qu'il peut désirer.. Jusqu'à que Noboru repousse, ou du moins le traite comme un élève normal. On a alors le droit à ce jeu d'attirance et de je t'aime moi non plus, qui d'ailleurs dure pendant un bon moment. J'ai même cru que jusqu'à la fin, Noboru allait avoir le syndrome de Misaki dans Junjou Romantica, et jamais réussir à accepter sa relation amoureuse qui, pourtant, était plus qu'évidente et bien entamé !

Le couple formé par les deux garçons est très sympa, et surtout mignon tout plein. Si vous n'aimez pas les histoires trop mignonnes, fuyez absolument ! Car là, il y aura du love et encore du love en barre. Ils se courent après pendant plusieurs chapitres, mais au final cela reflète un peu plus la réalité contrairement à nos bons vieux yaoi où les protagonistes se sautent dessus après trois pages.

Au final, c'est un titre que j'ai beaaaucoup aimé ! De plus, il ne contient que trois tomes, terminé bien évidemment, et ça, ça fait plaisir. Pas besoin de se lancer dans une énième série à rallonge. Fall in love with me vous accompagnera durant vos soirées difficile, où le moral est au plus bas, pour vous faire rire un peu ! Du moins, il a diablement fonctionné pour moi. Je vous le conseille chaudement !

Janvier 2016