Sick

 

Synopsis

Beau, intelligent, riche, Sudô a tout pour mener une vie de rêve. Les filles se bousculent à sa porte, il a des amis à la pelle... Une vie de rêve pour n'importe quel étudiant ! ...Et pourtant, la seule chose qui l'amuse vraiment, c'est la perspective de jouer des mauvais tours à Kishi, un camarade de fac de deux ans plus âgé que lui, dont il ne supporte pas l'attitude calme et indifférente. Toute blague est bonne à faire si elle pousse Kishi à sortir de sa réserve habituelle... mais s'agit-il vraiment d'un jeu ? Découvrez les graphismes délicats de Tomo Kurahashi, une auteur montante, dans une histoire captivante et romantique entre deux étudiants que tout oppose !

Avis

Sick faisait partie des titres que j’attendais le plus pour cette nouvelle vague Hana ; ayant déjà lu le manga en anglais, je savais donc à quoi m’attendre. Quel plaisir de pouvoir tout de même le lire en français, dans sa langue maternelle, sans prise de tête, et pouvoir plus facilement se laisser transporter par le récit sans la barrière de la langue.

La mangaka possède un trait que je trouve très délicat, fin, ses personnages sont vraiment de toute beauté. Le manga est un plaisir rien que pour y voir le travail réalisé au niveau du chara-design. Les deux pages couleurs à l’intérieur du manga rendent d’ailleurs bien honneur à celui-ci ; dans des tons très doux, elles sont magnifiques ! On a donc un résultat très doux à l’œil.

 

 

Au de-là du trait admirable de Tomo Kurahashi, l’histoire est un tant soit peu classique, mais fonctionne parfaitement. Deux étudiants, bien différents l’un de l’autre, mais qui finalement font se rapprocher, ou du moins se confronter. Sudô est le cliché même du type riche, quoi que l’égo quand même moins surdimensionné que d’autres personnes semblable. Il a ce côté gamin puéril avec ses blagues et ses mauvais tours à deux balles, qui au lieu d’énerver Kishi, ont plutôt tendance à le faire sortir de ses gongs quand il réalise qu’il n’arrive à rien avec ce comportement. Kishi est adorable, une vraie bonne pâte, avec ce beau visage calme et ses réactions toujours très modérée. Il en devient même des fois un peu trop sympathique, le genre de personnage que tu as envie de secouer comme un prunier. Merde Kishi, arrête d’être une victime et mets-lui une bonne torgnole à ce gamin de Kishi, de deux ans ton cadet.

Sick est donc une bonne petite lecture emplie d’une certaine douceur, comme un petit bonbon qu’on déguste sans grande prétention. C’est le genre de manga tranche de vie lycéenne/étudiante que je peux lire, lire et relire sans me lasser, face à ce merveilleux chara-design qui n’ajoute que du plus au manga. Je n’ai juste pas vraiment compris le choix du titre, même si celui-ci est court, donc plus facile à retenir, pour une fois ! Je vous le conseil, pour une petite lecture détente un soir où il vous faut juste une tranche de bonheur.

Mai 2016

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×