The Story of never ending unhappiness

  

Synopsis

"Lors d'une réunion entre amis, Udô retrouve par hasard Kiyotake, dont il était amoureux au collège, huit ans plus tôt. Mais à l'époque, Kiyotake préférait les filles de petite taille avec de longs cheveux, et Udô, en plus d'être un garçon, faisait vingt centimètres de plus que lui. Depuis, Kiyotake a bien grandi, mais il n'a pas changé, et Udô ne correspond toujours pas à son idéal... Malgré tout, cette rencontre leur donne l'occasion de prendre un nouveau départ : après huit ans de malheur, Udô verra-t-il enfin le vent tourner en sa faveur ?"

Avis

J’accueille toujours les nouveaux titres de Chise Ogawa avec un grand enthousiasme, même si celui-ci faisait partie de ceux que j’avais déjà lu à mon plus grand regret. Une chronique sera forcément différente quand tu as eu l’occasion de lire le livre avant, dans une langue étrangère, ou autre, que quand tu le découvres entièrement. Forcément, cela influera ce que tu en dis.

 

 

Ayant adoré Le cœur de la Méprise, j’étais impatiente de voir ce spin off, avec cette fois-ci la petite vie légèrement misérable du grand frère de Ûdo, qui avait été du genre à légèrement me taper sur le SYSTEME dans le premier manga. Le genre de type arrogant et très imbus de sa personne... C’est donc toujours plaisant de le voir un peu galéré dans sa vie. J’ai néanmoins eut un peu de mal à m’attacher à lui, malgré son histoire d’amour d’enfance en sens unique, son côté petit con m’énerve. Kiyotake est le personnage type que Chise Ogawa sait très bien faire et que j’adore !

 

 

Certaine partie de l’histoire sont quand même bien acide, on reconnaît la pâte de la mangaka qui nous offre un manga divertissant, différent de tout ceux qu’on peut voir d’habitude et qui ne me font à peine relever la tête. Certes, celui-ci ne sera pas le meilleur de Chise Ogawa, dans le même genre je préfère plus Le cœur de la Méprise car le couple principal a su beaucoup plus me marquer. Mais comme dit précédemment, ça reste justement du Chise Ogawa, une mangaka que j’adore. De plus, pour ceux qui avait aimé Takayuki dans Le cœur de la Méprise, cela fait donc partie de vos impératifs de lire cette histoire concentrée sur ce personnage !

Juin 2016

Autres titres de Chise Ogawa

Caste Heaven

The world revolves around you

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×