Hellébore

 

Synopsis

"3012, Territoire de Sidh Elfrost. Frederick Ashton est un neurochirurgien au sein de Cleitech, une gigantesque cité isolée du reste du monde.
Il est spécialisé dans les psychés, ces capacités qui se propagent parmi la population, et qui permettent de développer des pouvoirs surhumains. Il pourrait être un quadragénaire divorcé tout à fait banal, s'il ne travaillait pas dans une clinique privée au bord de l'illégalité. C'est pourquoi quand un jeune homme fringant du nom de Sendhil Weissberg lui tourne autour, il ne sait pas trop quoi en penser. Pourquoi quelqu'un de si séduisant voudrait-il le fréquenter ?"

Avis

Frozen Garden, c'est l'association de Yami, dessinatrice, et Shini, écrivain, qui ensemble produisent des titres auto-édités. Leur logo, ainsi que le nom de leur duo, tiré d'un bar de leur trilogie « The Queen Society » et des fleurs que Yami apprécie dessiner, traduit une certaine poésie, que l'on peut retrouver dans l'ensemble de leur titre. Bien qu'elles ne soient pas de férues lectrices de boy's love, les deux jeunes femmes ont une idée très précise du yaoi parfait ;  "Ce qui fait un bon BL selon nous est un manga qui transporte de part la profondeur des personnages, part le dessin ou encore l'histoire. Nous essayons toujours de faire des BLs originaux, qui sortent un peu des sentiers battus, comme avec Hellébore et Nepenthès, qui sont tous deux de la SF. Nous faisons donc toujours attention à développer nos personnages sans tomber dans les stéréotypes que l'on voit souvent dans ce genre de production." Parmi leurs auteures préférées, on retrouve Kou Yoneda, Guilt Pleasure ainsi que Setona Mizushiro (auteure de « Le Jeu du chat et de la souris »), toutes connues pour offrir des titres très matures et d'excellente qualité. Avec de tel modèle et de telles aspirations, on peut aussi s'attendre à un travail de très bonne qualité de la part de Frozen Garden !

Hellébore désigne certaines plantes de la famille des Renonculacées, couramment utilisées dans le traitement homéopathique des psychoses. Ce titre fait référence au psyché tiré de ce manga, capacité permettant à certain être humain de développer certain pouvoir surhumain. L'univers fantastique de ce manga est mis en place dans précédent titre des auteurs, est repris directement dans Hellébore où peu d'explication sont fournis pour les nouveaux lecteurs. Pour autant, nous ne sommes pas perdu, car au vue du nombre de page avoisinant les 80 (en sens de lecture français), l'histoire ne peut se permettre un énorme développement sur son fond, et se contente de la forme avec la relation des deux protagonistes.

Comme dit plus tôt, ayant découvert l'univers de Frozen Garden avec ce titre, j'ai donc par la même occasion, découvert les personnages de Frederick et Sendhil.

J'ai beaucoup aimé Frederick, avec sa belle gueule carrée et ce dessin très fin qui rends justice à sa quarantaine. On a clairement affaire à un bel homme, qui avec son côté perdu et introverti, devient pratiquement attendrissant.

Sendhil, avec son petit côté plus exotique, tient plutôt une image de séducteur, telle une araignée qui t'enserre doucement dans sa toile. Au vue du caractère du jeune homme, on craint pour le pauvre Frederick, qui malgré sa carrure, est vite devenu mon petit protégé ! C'est un homme qui, brisé par un divorce, essaye de se reconstruire comme il peut. Sa rencontre avec Sendhil éveille en lui différents sentiments qui, finalement, arrive à le torturer une nouvelle fois. Bref, c'est un couple qui m'a beaucoup plus, et je leur souhaite bien du courage pour la suite !

Le dessin, noir et blanc sans tramage rend bien, étonnement, car je suis très habituée au tramage des mangas qui en mettent des fois plein la vue de part leur rendu et la profondeur qu'ils apportent aux pages. Mais cette fois-ci, avec ces cases épurées, l'absence ou la simplicité des décors, c'est vraiment très efficace ! De plus, l’ensemble des pages encrées à la main rendent aussi très bien : le trait est quelques fois un peu tremblant, on remarque quelques doubles traits sur le visage par exemple, un style qui m'a particulièrement séduite. Je suis impressionnée par le travail que cela à du présenter, et le boulot fourni renforce la beauté du manga. On ajoute à ça une superbe couverture faite à l'aquarelle, où Sendhil semble veiller comme un prédateur sur le petit Frederick endormi, on obtient un dessin de toute beauté, et très lourd de sens lors que la lecture s'achève. De plus, faisant des études en biologiques et dans le domaine des recherches scientifiques, j'ai beaucoup aimé le thème de Héllébore. Les neurochirurgien, la neuroscience en général, c'est pile le sujet qui me passionne. La petite tranche fantastique est appréciée à sa juste valeur, en plus d'être originale dans le monde du boy's love.

Ma découverte de Frozen Garden commence donc sur une très jolie note ! Je suis friande de découverte de ce genre, d'artiste indépendant avec leur univers, leur style, et leur histoire. J'ai beaucoup accroché au style de la dessinatrice. Les deux personnes répondant sous le jolie nom de Frozen Garden nous offre en plus de ça, des mangas de très bonne qualité, avec une jolie couverture donnant un coté très pro, et que je suis fière de rajouter à ma mangathèque. Je prendrai sans hésiter les autres titres de ces auteures, et ceux qui sortiront à l’avenir. J'ai essayé de commander rapidement pour espérer avoir une dédicace, malheureusement ça n'a pas été le cas, mais j'ai eut une jolie petite carte postale d'un personnage de l'univers de Frozen Garden, qui m'est encore inconnu. Belle petite attention de la part des auteures !

Rappelons que les mangas français, édités et produits par des indépendants, ont pour habitude d'être plus cher, et moins fournis que les mangas que vous pouvez trouver dans les librairies. On explique cela très simplement par un tirage moins important et des frais d'impressions plus conséquents. On peut néanmoins trouver de très bonnes choses dans ces mangas amateurs, par exemple un humour très proche de la réalité, ou des idées intéressantes de part leur originalité. Les auteurs, souvent eux aussi consommateurs de boy's love, peuvent alors corriger les différents stéréotypes qu'eux même n’apprécient pas, afin d'offrir à leur lecteur un contenu de qualité, qui saura satisfaire les plus difficiles d'entre nous. Pour découvrir le travail de Frozen Garden ainsi que d'autre visuel de Hellébore, je vous invite à aller sur leur page facebook ou sur leur shop

Merci beaucoup à Shini de Frozen Garden d'avoir répondu à mes questions !

Je recommande chaudement !

Octobre 2015

×