Josh

  

Synopsis

"Tenter de réaliser ses rêves, chaque jour de sa vie... C'est ce que s'acharne à faire Josh, jeune gay de 20 ans, passionné d'écriture. Entre ses rêves et la dure réalité de la vie, il va découvrir qu'il n'est pas si facile de prendre ses responsabilités dans un monde où tout n'est pas rose. Fort heureusement, il peut compter sur ses meilleurs amis, le timide Yuri et la volcanique Talia !!!"

Avis

Après plusieurs années à écumer le marché français du yaoi, j’ai des fois l’impression d’avoir fait le tour. D’avoir besoin d’autres lectures. Car il faut se rendre à l’évidence ; le yaoi est encore très stéréotypé, et pour des personnes à la recherche de quelque chose de moins enjolivé, on l’a dans l’os. Rares sont les mangaka qui tirent leur épingle du jeu pour nous proposer des histoires différentes de ce que l’on connaît déjà. Alors, quitte à lire une histoire gay, autant ouvrir mes horizons. Lire du M/M, et surtout, quelque chose qui m’intriguait depuis belle lurette : lire une romance gay écrite par un homme.

Après tout, le yaoi est essentiellement écrit par des femmes, pour des femmes. Les codes sont assez classiques, on y retrouve souvent les mêmes choses. Alors pour une fois, j’avais envie de découvrir une autre facette de ce genre d’histoire. Donc quand j’ai découvert Dimitri Lam, auteur français qui plus est (vous connaissez mon amour pour les global manga/manfra en général) j’ai foncé pour acheter son titre. Car en prime de recevoir deux tomes, j’ai même eut le droit à un superbe ex-libris, ainsi que deux dédicaces personnalisées. La vie n’est-elle pas merveilleuse ?

L’histoire de Josh est beaucoup moins fleur bleu et bourrée de bon sentiment que ce que l’on peut croiser d’habitude. C’est une histoire à l’allure bien plus authentique que les divers yaoi japonais. Le dessin doit d’ailleurs y être pour quelque chose. Il est assez masculin, on est loin des bishonens classiques, à se demander si on a là une gonzesse ou un mec. Ici, pas de doute, les muscles et carrures sont là, sans tomber dans le too much digne d’un bara. Les dessins du premier tome sont agréables à regarder, bien qu’encore un peu hésitant. Les années séparant les deux volumes se ressentent donc encore plus lors du second et dernier volume actuellement sorti. Le chara-design y est plus affirmé, et je l’aime d’ailleurs de plus en plus au fil des pages ! L’inspiration japonaise mais aussi américaine digne des cartoons avec les chibis des différents personnages est vraiment top, j’ai bien rigolé face à la tête de certain !

L’histoire est elle aussi agréable. On est sur un petit tranche de vie nous entrainant dans la vie de Josh, un petit con (désolé Josh, mais si !) trop sûr de lui. Il enchaine les conquêtes d’un soir, et s’en vante sans problème. A côté de ça, on a le doux/gentil/mignon Yuri trop sympa qui se laisse quasiment marcher sur les pieds. J’ai autant envie d’en coller une à Josh pour se comporter comme le dernier des petits bâtards avec son ami, qu’en coller deux (voir trois) à Yuri pour qu’il se réveille ! Mais c’est aussi ce qui fait leur charme. Le début d'histoire est, selon moi, très chaotique, et m'a clairement perdu. J’ai eu du mal à comprendre où les premières pages voulaient en venir (est-ce que ce titre serait une œuvre fantastique ? Avec de la magie ?) Néanmoins, la suite rattrape le reste, et surtout, m'a donné envie de découvrir le troisième tome. Est-ce que la relation entre les deux va se diriger vers quelque chose de plus concret ? Est-ce que Josh va arrêter ses coups d’un soir ?

En conclusion, Josh, c’est une histoire au scénario pourtant simple, mais bien racontée. Et ça, ça fait tout. Je suis entrainée par le caractère de Josh, et je ne peux m’empêcher d’espérer le voir tomber dans son petit piédestal. De plus, il s’agit d’une production française, et rien que pour ça, je dis OUI ! Josh est à découvrir si vous voulez une lecture différente des yaoi que je vous présente habituellement.

Août 2016