My Moon and Stars

  

Synopsis

"Ce fanzine contient des chats, des plantes, des fessiers, des tâches de rousseur et de l'amour mâle à poil !"

Avis

Pour l'acheter

My Moon and Stars est un pur régal ! Rien qu’avec ça, je pourrais m’arrêter, car tout est résumé.

 

 

Quand on y pense, associer les chats et le boy’s love, c’est quand même l’idée de GENIE. Rien que pour ça je respecte énormément l’autrice et dessinatrice, Moemai, qui nous régale d’un superbe coup de crayon aux fortes inspirations japonaises.  Les deux protagonistes du fanzine, Moonlight et Sunshine, sont simplement adorables, en plus d’avoir des caractères complètement aux antipodes l’un de l’autre. L’un est plutôt calme, gracieux, fin, tandis que l’autre ressemble plutôt à un gros pataud, maladroit et bagarreur, au mauvais caractère. Même leurs caractéristiques physiques sont complètement différentes, et c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup.

 

 

Moemai nous dessine ici leur première rencontre, ainsi que leur vie à deux, alors qu’ils essayent doucement de s’apprivoiser l’un l’autre. C’est beau, c’est naturel, mignon. On sent quelque chose entre les personnages, mais jamais rien n’est forcé, même les quelques scènes intimes que l’on peut voir sont vraiment enveloppées de douceur et d’amour. Tous deux étant la personnification de deux chats, j’ai bien aimé suivre leur aventure, avec les quelques détails un peu cocasses pour des humains (depuis quand on boit l’eau qui sort de l’arrosoir hein ?)

 

 

Je dois dire que j’ai complètement craqué pour Moon et Sun. La seule chose qui me chagrine, c’est que c’est trop cooooooooooourt. J’aurais pu lire des pages et des pages sur leur histoire, leur interaction. A la fin du fanzine, vous retrouvez une petite galerie de photo des chats ayant inspirés les personnages. J’ai craqué x10, car je suis aussi la plus chanceuse esclave d’un gros chat roux grognon (que j’ai amoureusement appelé Virus pour l’anecdote). En bref, My Moon and Stars c’est LE FEU ! Je suis vraiment contente d’avoir passé commande, et j’attends déjà que les caisses remontent pour repasser commande chez cette dessinatrice. J’aime toujours autant découvrir de véritables talents français, encore plus dans le boy’s love, surtout que ceux-ci prennent autant soin de leur client. (petite dédi dans le fanzine, des petits cadeaux en prime, que demander de plus ?!)

Mars 2017

×