Father's Vampire

  

Synopsis

"Claude serait un serveur tout à fait banal s'il n'était pas un vampire en quête de sang frais. Pour assurer sa subsistance, il utilise différents charmes et séduit ses prochaines proies. Toutefois, un jour, il est intrigué par un homme sur lequel ses pouvoirs ne marchent pas. Et comble du malheur pour lui, il va se retrouver piégé par cette homme aussi étrange que fascinant. Celui qui s'avère être le prêtre de la ville parviendra t-il à dompter le vampire ?"

Avis

Father's Vampire… Entre le nom, les couvertures et le synopsis, tout semblait donner au manga un petit côté nanardesque attendrissant. Les boy's love avec des vampires, c'est encore assez rare, il me semble bien qu'il s'agisse du seul qu'on ait sur notre sol français à l'heure actuelle pour ce qui est des circuits de grosses éditions. Donc forcement, il a su me séduire avant même que je l'ouvre. Alors finalement, comme je suis une personne faible, comment résister lorsque je les trouve d'occasion ?

J'ai premièrement été très surprise par le trait de l'auteur, que je trouve très beau. Les expressions sont variées, les têtes de chibis elles aussi bien pensées… Bref, rien qu'au niveau du trait, j'étais déjà conquise. Pour ce qui est de l'histoire, on est sur une histoire très humoristique. On a une large palette de créatures surnaturelles, en passant du vampire jusqu'au petit diable pouvant prendre une apparence de petite créature toute ronde et toute mignonne. La plus part des personnages sont des idiots finis, à commencer par Claude le vampire. Son petit côté rebelle qui n'apprécie pas d'être devenir l'esclave d'un humain, couplé à son côté raté qui ne sait rien faire rend toutes les situations grotesques et hilarantes. Ruslan quant à lui est peut-être le seul personnage un tant soit peu sérieux dans l'histoire, et son côté possessif me fait craquer (mais ça, c'est parce que j'aime un peu trop les seme possessif -.- )

Au final, Father's Vampire n'envisage à aucun moment d'être autre chose qu'un petit boy's love divertissant où les scènes érotiques sont loin d'être la première préoccupation de l'auteur. On est plutôt sur une histoire comique basée sur la relation des deux personnages, mais aussi et surtout basée sur les péripéties entrainant l'arrivé d'un vampire dans l'église de l'humain. L'ensemble rend bien, si du moins on accepte de prendre le titre pour ce qu'il est.

Avril 2016

Ajouter un commentaire