Daddy, please fall in love

    

 

 

Synopsis

"Jiro Satô est un papa divorcé qui élève tout seul Rintarô, son petit garçon. Il fait par hasard la rencontre de son voisin Takahashi, qui se relève être gay. Ce dernier adore les enfants et va régulièrement chercher Rintarô à lécole et celui-ci s'attache vite au jeune homme. Satô, qui sort à peine d'un douloureux divorce, prefère ne pas trop se rapprocher de Takahashi, ce qui contrarie grandement Rintarô... "

 

Avis

Daddy, please fall in love de Kyo Kitazawa, c'est une jolie petite histoire tendre traitant de l'homoparentalité, un sujet surfant sur l'activité de ces dernières années, car vous n'êtes pas sans savoir qu'après le mariage homosexuel en france par exemple, la prochaine étape, et qui fait polémique, est bien entendu l'homoparentalité reconnu.

Niveau dessin, je dois dire que je suis tombée sous le charme du style de l'auteure. C'est vraiment très mignon, avec une bonne proportion pour la morphologie, même au niveau des scènes érotiques, chose assez rare qui mérite d'être souligné. La force du dessin de Kyo Kitazawa, c'est sa façon de faire les jeunes enfants, donc Rintaro et ses amis. Elle leur offre une large palette d'expression adorable, et semble beaucoup aimer les mettre en scène dans ce manga.

 

        

 

Niveau histoire, le thème partait d'un bon sentiment. En effet, les mangas traitant de ce sujet là se font encore trop rare… Malheureusement, tout ceci se gâte très vite. Les habituels problèmes des mangas yaoi reviennent vite : l'histoire est trop rapide. En effet, l'histoire nous présente Jiro Sato comme divorcé depuis deux mois (donc hétéro), avec à sa charge son jeune fils. Bien que le manga nous montre que Sato et Takahashi se connaissait déjà avant le début, le déroulement de l'histoire est tellement rapide, qu'après seulement trente pages (sur un total de 177 pages) les deux protagonistes se sont déjà avoué leur amour et ont déjà conclu.

L'hétéro qui passe si rapidement gay sans aucune remise en question, sans se demander quoi que ce soit, c'est classique, vraiment trop classique dans un manga yaoi, et c'est regrettable. Le manque de réalisme est vraiment flagrant.

Mais une fois cela mis de côté, on a quand même le plaisir de voir que malgré ce début quelque peu périlleux, l'auteure arrive par la suite à parler des points plus sérieux qu'amènent une famille homoparentale, tel que le rejet de Rintaro par ces camarades de classe quand ils apprennent qu'il a deux papas. On aurait préféré voir l'histoire se dérouler plus calmement, mais on souligne néanmoins l'effort de l'auteure pour ne pas tomber complètement dans le cliché.

La grande force de ce manga, c'est la présence de Rintaro. Le petit garçon apporte une véritable bouffée d'air frais à la lecture. Que ce soit au niveau de ces expressions, plus mignonnes les une que les autres, ou par ces réactions d'enfant, on ne peut s'empêcher de sourire. Il y a aussi beaucoup de passage avec ces amis, nous permettant alors de découvrir son meilleur ami d'enfance, Kiyo. Tous deux seront alors les futures protagonistes d'un autre one shot, Growing Love !! C'est grâce à l'intervention des enfants dans le manga que ma lecture a pu être aussi agréable.

      

Je garde donc un plutôt bon souvenir de ce manga. Certes, le déroulement de l'histoire peut vite être précipité, à trop vouloir aborder le sujet de la famille, l'auteur bacle le début de la relation du couple, ce qui ne parait que peu crédible. Mais il m'arrive de le relire afin de pouvoir revoir le jeune Rintaro enfant. C'est un bon préquelle à Growing Love !! que j'ai préféré à Daddy, please fall in love. Et c'est bien dommage, car je le répète, le thème donnait à ce titre toutes les cartes qu'il lui fallait pour être un bon manga.

Je pourrais donc le conseiller aux personnes ne cherchant pas forcement le développement profond d'une histoire d'amour gay, mais plutôt un manga tranche de vie dans une famille homoparentale, ainsi que pour les personnes intéressées par le manga Growing Love !!

Octobre 2015

×