Deadlock

    

Synopsis

"Agent de la brigade de lutte contre la drogue à Los Angeles, Yuuto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier ait été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient finalement réussi à démanteler l’un des plus gros gang de drogue de New York, qu’ils avaient infiltrés pendant près d’un an. Victime d’un véritable coup monté, Yuuto se fait condamner par ses propres frères de la Justice et envoyé à la célèbre prison de Schelger. À peine arrivé, il est déjà la cible des soldats noirs. Mais Yuuto refuse d’être protégé par Dick Burnford, son compagnon de cellule, qui malgré ses airs angéliques est capable de se faire respecter par la prison toute entière. C’est alors qu’il reçoit la surprenante visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s’il arrive à retrouver Corvus, le leader d’un groupe de terroristes des plus secrets."

Avis

Deadlock, l'adaptation manga d'une série de roman à succès de Chara Bunko, était l'une des sorties les plus attendues de ce mois de février chez Taifu. Autant dire qu'avec tout le bruit et la promo que cette œuvre avait eut le droit, j'attendais comme une gamine le soir de Noël le jour où je pourrai enfin le lire. C'était un titre qui nous promettait quelque chose à la « in these words », un univers sombre, un yaoi plus mature que la plus part de ceux présents sur le sol français, comme j'aime en lire maintenant que j'ai une certaine expérience.

Il s'agit du tout premier manga de la mangaka, et je suis tout simplement bluffée par la finesse de son trait, qui est tout bonnement excellent. Rien ne dépasse, tout est parfaitement bien géré, elle sait s'occuper d'un très large panel de carrure et de race, et nous propose d'autres de nombreux hommes bien différents. Elle ne possède pas un trait graphique habituel dans le monde du boy's love, c'est très esthétique, et surtout très intéressant à voir.

Pour ce qui est de l'histoire… Popopo, on est encore sur de l'excellent ! Décidément, je suis plus que ravie avec ce que nous propose taifu en ce moment. Je pense que le synopsis, pour une fois, à su trouver les mots justes pour définir cette œuvre ; on est bien dans une lutte mortelle et acharnée. Notre héro, balancé dans cette prison de haute sécurité pour un crime qu'il ne semble pas avoir commis, découvre le monde froid et cruel de la prison. Bien entendu, au vue de l'univers que c'est, on se doutait bien que les personnes dans ce genre d'endroit n'étaient pas là pour rigoler… Mais là, c'est vraiment quelque chose de sombre et impitoyable. Notre héro est là depuis à peine quelques semaines que les premières bagarres, meurtres et magouilles se sont faits. Même les personnes appréciables, avec qui il se lit d'amitié, peuvent se dévoiler plus ou moins sympathique, car dans ce monde, c'est du chacun pour soit…

Ce premier tome ne dévoile pour le moment pas de véritable histoire homosexuelle. Au vue du lieu, les relations gays sont bien entendu habituelles ; les hommes ne voient que peu de femmes, donc les plus fragiles et faibles d'entre eux se transforment en « femme », que ce soit pour être l'exclusivité d'un des gros bras de la prison et se faire de la même manière protégé, ou même pour se faire finalement violer par certain un peu trop affamé. La prison entière est donc baignée par l'homosexualité, et donc le manga. C'est donc un endroit propice pour développer une histoire comme celles qu'on aime, mais patience, patience… L'auteure nous laisse quelques fragments d'indices pour l'instant, qui pourront peut-être se développer dans l'avenir. Bien entendu, nous sommes devant un premier tome, ne vous attendez pas à ce que ça pête de partout. Il faut d'abord mettre en place l'histoire, avant de voir l'ensemble s'emballer pour nous proposer de véritables péripéties.

Non, vraiment, j'ai été complètement charmé par cette histoire ! On voit bien qu'une personne entière est au scénario, et s'est assurée que chaque moments du manga soient importants, d'en faire assez sans pour autant trop étirer l'histoire. Après, nous ne sommes qu'au premier tome, mais je pense qu'avec un aussi bon début, on peut s'attendre à de l'excellent pour la suite. Pour les personnes appréciant l'univers carcéral, et surtout, surtout, les yaoi plus mature, s'adressant à un public plus âgé qui apprécie les histoires plus aboutie au delà d'une simple histoire d'amour gay.

Pour lire l'extrait : http://www.taifu-comics.com/index.php/mangaenligne/344

Février 2016