Juste au coin de la rue

  

Synopsis

"A la suite d'un accident, Yuya Kishimoto doit abandonner son rêve de devenir pianiste. Kiriya est déprimé d'avoir été largué par son amant. Et en rencontrant par hasard un soir au coin d'une rue, les deux hommes vont noyer leur chagrin dans une relation charnelle. Mais est-ce le bon moyen pour tout oublier... ?"

Avis

J'ai connu Toko Kawai avec son titre « Irrésistible ivresse ». Le dessin, le côté rose de la couverture et tout ce gnagnan coulant que semblait dégager l'histoire ne m'avait pas forcement attiré au premier abord. Et pourtant.. Enfin bon, ici on ne parlera pas d'Irrésistible Ivresse, mais plutôt de Juste au coin de la rue. Finalement ils sont plus ou moins visuellement identique. En effet, Juste au coin de la rue ne m'avait pas transporté lorsque je le voyais en rayon. Est-ce sa couverture un peu kitch ? Ses couleurs pastels, son air un peu à l'eau de rose.. Non vraiment, je ne sais pas.

Toko Kawai ne possède pas un dessin qui personnellement, me fait rêver. En plus d'être banal, je ne trouve pas ses personnages très beaux, mais cela reste une question de goût. Pourtant, j'ai réussie à dépasser mon côté fifille superficielle qui adore les beaux dessins pour me plonger dans l'histoire. Et quelle histoire ! Il est certain que la force de Toko Kawai réside dans ses scénarios.

A premier vue le synopsis était plus que banal. D'ailleurs, j'ai préféré lire celui de Taifu que celui des sites manga, qui nous dévoilent beaucoup trop de l'intrigue. En effet, l'avantage, lorsqu'on ne lit pas les synopsis, ou seulement ceux à l'arrière du livre, c'est qu'on ne nous dévoile des fois pas trop de l'histoire. Quel plaisir de pouvoir être surprise au cours de la lecture, chose qui ne m'arrive à présent que très peu. Alors que je m'attendais à simplement voir un « couple » lié par le sexe, tombant subitement amoureux l'un de l'autre, le genre d'histoire qui m'HORRIPILE sa maman… Voilà que la mangaka rajoute des petites ficelles scénaristiques, comme ça, pouf ! Alors là, chapeau.. Finalement, mon récit a su vite me captiver et me remettre dans ma lecture, et tant mieux.

Toko Kawai est donc une autre qui saura me satisfaire et toujours me surprendre. Elle se rattrape à merveille sur des histoires intéressantes et touchantes, alors que son dessin, excusez moi, mais ça laisse clairement à désirer. Je suis donc joie de voir que, pour une fois, j'ai réussi à plus accrocher à l'histoire qu'aux dessins. YES !

Juin 2016