Narkiss

         

 

Synosis 

"Dès qu'il apercoit son reflet, Naru ne peut s'empêcher, tel le Narcisse de la légende, de se mirer dedans pendant des heures. Le seul à connaitre son problème est un camarade de fac super populaire avec les filles, Mamoru. Naru découvre que les baisers de Mamoru empêchent son narcissisme de se manifester. Ce dernier accepte gentiment d'aider Naru mais peu à peu, les baisers semblent devenir de plus en plus enflammés..."

 

Avis

La première chose qui tape à l'yeux lorsque l'on regarde ce manga, c'est cette superbe couverture au ton très sucré et tout mielleux, qui nous annonce dès le début une histoire des plus mignonne. Et c'est sans compter le titre très explicite qui nous tire un petit sourire.

Nar kiss promet donc d'être une manga très divertissant, et qui ne se prends pas au sérieux. Mais qu'en est-il réellement ?

Au niveau des graphismes, on peut trouver au dessin de Mariko Nekono une certaine ressemblance avec celui de Tsuda Mikiyo, dessinatrice du manga Love Stage. C'est un dessin très beau, souvent associé à un style plutôt shojo, que j’apprécie moi même énormément. Des chibis adorables, de grands yeux, des mous à croquer, bref, un mélange explosif qui rends très bien et nous offre des protagonistes riches en expression faciale.

Parlons d'ailleurs des personnages maintenant. Naru est un héro très attachant, et tellement naïf qu'il nous amène dans des situations cocasses au vue de sa « maladie » un peu particulière. Sa deuxième personnalité, véritable stéréotype du narcissisme, est difficilement prise au sérieux, renforçant alors l'humour de ce manga. Mamoru, protagoniste plus stable, a bien du courage pour supporter les débordements de Naru, qui enchaîne les bourdes au fur et à mesure de notre lecture. On ne peut s'empêcher de vouloir l'épauler au fur et à mesure de notre lecture.

Quant à l'histoire, elle est très plaisante à lire. On en vient au point le plus important : L'humour.

Au delà de la relation qui s'installe entre nos deux héros, c'est l'humour qui rythme l'ensemble de notre lecture. Entre les quiproquos, les réflexions de Naru et les situations loufoques (Naru qui se retrouve modèle nu pour une séance dans le club de dessin, juste, wtf ?!), la lecture est des plus agréable. L'apparition de la deuxième personnalité de Naru nous apporte aussi une dimension surnaturelle, qui se mêle parfaitement au récit.

C'est une histoire très soft, pouvant être conseillée aux plus jeunes lecteurs, qui pourrait alors découvrir en même temps que Naru les relations amoureuses entre homme.

Pour les plus avertis d'entre vous, le chapitre bonus offre une scène de sexe, qui semble avoir été rajouté surtout pour rassasier un certain lectorat. On remarque néanmoins que l'absence de scène véritablement érotique au cours de la lecture ne dérange pas, mais on accepte avec plaisir ce chapitre bonus pour en découvrir un peu plus de l'intimité de nos deux protagonistes.

De manière général, Nar kiss est un véritable coup de coeur. Étant une grande lectrice de yaoi, je suis devenu plus exigeante dans mes lectures. Et Nar kiss relève haut la main toutes mes attentes. C'est un récit très léger, qui pourra être lu et relu sans problème au fils du temps, sans pour autant en perdre sa saveur.

C'est un titre rafraîchissant dans le catalogue de Taifu Comic, que je vous conseille si vous n'avez pas peur du « too much kawai »

 

Mais je l'avoue...C'est tellement miiiiignon que j'adore ! J'attends avec impatience de voir la suite du travail de cette auteure !

          

Octobre 2015