Rules

  

Synopsis

"Konoe est un lycéen perturbé par son orientation sexuelle. Vivant un amour à sens unique avec son ami Suzuki Atori, il décide de se rendre dans les quartiers gays. Il fait alors la rencontre de Hikaru, un jeune et beau garçon, qui le sauve de vieux pervers et le conduit à la station de métro la plus proche, pour qu'il puisse rentrer chez lui. Konoe lui demande alors de coucher avec lui.Hikaru étant physiquement attiré par Konoe accepte, mais ce dernier disparaitra avant même son réveil. Retrouvant une disquette importante appartenant à Konoe, Hikaru décide de se rendre à son lycée pour le lui rendre. Konoe déclarera alors à ses amis que Hikaru est son petit-ami et qu'il est gay. Le soutien de Suzuki mettant plus de doutes dans le coeur de Konoe qui continue à voir Hikaru, sèmera la confusion dans ses sentiments. Mais qu'en est-il des sentiments de Hikaru ?"

Avis

Kano Miyamoto est une mangaka que j’aime toujours autant. Son chara-design et ses scénarios réalistes ont très vite eut raison de moi. J’étais donc plus qu’impatiente de connaître Rules, sa série composée de trois tomes, moi qui ne la connaissait que pour ses one shot.

 

 

Rules est une fois de plus, un titre savamment dosé, pour nous offrir une histoire passionnante et surtout, cruellement réaliste. Rules raconte l’histoire de quatre hommes, deux lycéens, et deux plus âgés dont un étudiant. Ils se connaissent tous, et on suivra alors leur destin croisé. Entre celui qui était gay de base, celui qui se découvre, celui qui renie son orientation, on découvre une large palette d’homme dans ces quatre personnages. Kano Miyamoto parvient toujours à avoir le ton juste. Elle évoque sans mal la prostitution, le suicide, la recherche de soi (oui pour une fois on n’a pas un hétéro qui devient gay d’un seul coup par un petit tour de passe-passe) ici, on est plus dans la réflexion, dans l’expérience.

Rules est à la fois doux et acide. Comme un bonbon, au début sucré, mais au centre plus piquant. J’ai adoré ma lecture, je me laisse sans problème bercer par les histoires de cette mangaka tant j’aime son travail. Le seul petit point qui obscurcit ce superbe ciel bleu reste pour moi son chara-design, dont les visages sont souvent tous ressemblants. Et comme deux des personnages avaient pour but de se ressembler…Autant dire que j’étais trop souvent perdu si je ne faisais pas attention aux prénoms. Mais comme je le dis à chaque fois : c’est aussi ce qui fait le charme de son trait.

Septembre 2016

Autres titres de Kano Miyamoto

Tandem

Touch of charm

Vanilla Star