Ani No Senaka

  

Synopsis

"Dans ce monde, il y a des amours qui ne peuvent être vécus… Yuki vit avec Keiichirou, le mari de sa sœur décédée. Il est tombé amoureux de ce dernier la première fois que leur regard se sont croisés, mais a toujours pris grand soin de cacher ses sentiments. Depuis la mort de sa sœur, Keiichirou semble ressentir une profonde tristesse. Un jour, il prend Yuki dans ses bras et lui demande de ne pas le laisser. Ce tragique événement risque-t-il de changer la relation qui s’était instaurée entre les deux hommes ?"

Avis

Ani No Senaka est le genre d’œuvre me prouvant encore une fois qu’il ne faut jamais abandonner avec le travail d’une mangaka, car celui-ci peut toujours finir par te surprendre. Bon, à part si tu t’appelles Mio Junta mais passons.

 

 

Il me semble bien avoir lu tous les titres sortis en France de Waka Sagami, et aucuns n’avaient vraiment réussi à me convaincre. Je trouvais souvent ses œuvres très insipides et facilement oubliables, même sa série Un baiser au gout de mensonge chez Boy’s Love IDP qui finalement n’apportait rien de neuf. J’ai donc directement catégorisé sa nouvelle sortie comme « manga que j’aime pas » et je suis alors bien contente d’avoir des amies qui achètent les nouveautés que je ne prends pas, comme ça je peux lire sans dépenser (les amies yaoistes c’est genre le meilleur deal au MONDE)

 

 

J’ai pu donc voir de moi-même que Ani No Senaka n’était pas si mauvais que ce que je pensais. Voir pas mauvais du tout même ! Là où je reprochais à beaucoup de ses œuvres d’être assez superficielles, je trouve qu’ici nous avons un titre très intéressant qui exploite correctement son thème, surtout quand on voit que celui-ci n’est pas vraiment simple. C’est assez osé de partir là-dessus et c’est bien géré selon moi. J’avais peur qu’en l’espace d’un chapitre tout s’enchaine et que nous nous retrouvions avec quelque chose de précipité, car Waka Sagami m’avait habitué par exemple avec Un baiser au gout de mensonge à des scènes de sexe qui arrivent très rapidement dans le manga. Mais elle sait finalement s’adapter au genre sur lequel elle se base, savant très bien étirer le récit pour nous donner un côté très réaliste quand il le faut. J’ai néanmoins toujours autant de mal avec son dessin, ce qui me sort un peu de mal lecture à chaque fois.

Ani No Senaka est donc clairement la meilleure œuvre de Waka Sagami pour moi. Elle fait preuve de beaucoup de tendresse, sincérité et chaleur dans ce titre que je vous conseille donc si vous voulez découvrir le travail de la mangaka.

Juin 2017

Autres titres de Waka Sagami

Dramatic Maestro

×