Comme un chat sur un sol

  

Synopsis

"Atsushi Ikeda est un étudiant gentil et généreux qui n’hésite jamais à tendre la main aux autres… aux « chats errants ». Lorsque Riya Narukawa se présente à sa porte un soir, blessé et désemparé, Atsushi décide de s’occuper de lui, de l’aider et lui donne même une clé de son appartement. Il apprend que Riya est un talentueux violoniste qui n’a pas une vie facile.
D’ailleurs, ce dernier développe un trouble de la personnalité dont le double se révèle beaucoup moins fragile et timide… 
Pourtant, une certaine attirance commence à s’ébaucher…"

Avis

Comme un chat sur un sol est un titre que je voulais lire depuis un très long moment. Il m’intriguait beaucoup, et je suis contente d’avoir enfin pu le tester. Vive les copines qui prêtent leur bouquin, et me donne finalement envie de mon côté d’acheter la série…Vive les économies quoi !

 

 

Ce manga est déjà très original rien que dans le thème qu’il aborde. Très peu s’intéresse au dédoublement de la personnalité, et bien entendu, à ses conséquences. Car qui dit deux personnalités dans un même corps, dit bien sûr double problème ! Riya est très touchant. Son côté enfant prodige mais torturé est très bien travaillé, sans que cela soit trop. Il est adorable, attachant. On a vraiment envie de le prendre dans nos bras pour le serrer fort contre nous ! Les autres personnages sont tout autant attachants, ou détestables.

J’avais un peu de mal avec les dessins au début, mais je les trouve finalement magnifique ! En parfaite adéquation avec le sujet, qui se veut triste, mais aussi très poétique, avec toute cette musique qui berce l’ensemble. Le sujet de la maladie mentale est pour moi, bien traité, bien que je ne sois pas une spécialiste en la matière. Comme un chat sur un sol était donc un titre très sympa selon moi, terminé en seulement trois tomes, il est donc facile à récupérer.

Janvier 2017