Love Stories #1

  

Synopsis

"Quand Yuiji Hasegawa apprend accidentellement que son camarade de classe, Yamato Yoshinaga, est gay, il comprend rapidement que le regard de ce dernier est tourné vers un amour impossible. Faisant partie du même groupe de travail, les deux garçons apprennent à se connaître et à s’apprécier.
De son côté, Yoshinaga est terriblement sérieux dans sa réflexion sur ses sentiments et sa manière de se comporter, le bonheur semble bien loin, néanmoins, Hasegawa fait ce qu'il peut pour le soutenir."

Avis

Merci à Taifu Comics pour ce service presse ! 

Love Stories faisait partie de ces manga que j’avais lu déjà plusieurs fois en scan anglais, et que je ne pensais pas voir de sitôt arriver en France. J’en gardais un bon souvenir, mais rien d’exceptionnel non plus, et j’accuse alors mon niveau en langue de m’avoir fait passer à côté de la subtilité de ce récit. Et je suis finalement bien contente que Taifu ait édité cette œuvre !

 

 

Love Stories est le genre de manga tolérant, parlant avec justesse et finesse de l’homosexualité chez les jeunes et dans un pays tel que le Japon. Le manga s’intéresse à deux personnages principaux pour une fois, dont nous avons les différents points de vue pendant ce premier tome. C’est quelque chose que j’aime beaucoup, car on peut se plonger dans la tête des deux jeunes hommes, et ainsi mieux comprendre leur évolution. De plus, ces deux-là sont opposés en tout point : nous avons d’un côté le jeune gay en quête d’identité. Il a l’impression de devoir vivre caché, de devoir porter un masque et de ne pas pouvoir se montrer tel qu’il est. Au milieu de tout ça, il cherche alors à trouver sa place et à se sentir en harmonie avec lui-même. A côté de ça, on a le jeune hétéro qui se confronte à sa première connaissance homosexuelle. Il réfléchit alors, essaye de trouver des raisons pour le justifier, et finalement évolue petit à petit. Sans tomber dans le niais, ce manga est capable de parler de chose juste et poignante.

 

 

A côté de ça, on a un dessin de toute beauté. J’aime beaucoup les expressions que donne la mangaka, toujours très douces et dans la retenue, ce qui peut aussi devenir un problème pour certain. Ce tome n’est que le premier d’une série, chose que je trouve tout à fait justifié. On eut donc se permettre de prendre notre temps, de découvrir les personnages et de s’y attacher, de poser lentement les bases de l’histoire. Moi qui aime souvent critiquer les histoires trop rapides et dans la précipitation, je suis cette fois-ci pleinement satisfaite.

Je ne peux donc que vous conseiller d’acheter et de lire Love Stories, qui se trouve être un très beau récit de tolérance. Une douce lecture parfaite pour un petit soir tranquille.

Avril 2017

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×