Mr. Daigo

  

Synopsis

"Rin et Kiyo sont deux amis qui se connaissent depuis le jardin d'enfants. D'abord troublé par la déclaration de Kiyo, Rin a pris ses distances avec lui. Mais lorsqu'il est parti étudier en Angleterre, Rin a commencé à voir son ami d'enfance comme un amant. Quatre ans se sont écoulés depuis ces événements. Rin s'occupe maintenant d'enfants tandis que Kiyo vient tout juste de devenir footballeur professionnel. Si Rin se sent mal à l'aise par rapport à tous les changements que chacun a subi de son côté, Kiyo, lui, est toujours sûr de ses sentiments."

Avis

Mr. Daigo est le troisième titre qui s’intéresse à la vie de famille de Satô et Takahashi, les protagonistes de Daddy, please fall in love. Et j’ai l’impression que plus on avance, et plus c’est mauvais. J’espère donc ne jamais voir de quatrième tome pour nous parler de la suite, même si je ne vois pas vraiment ce que l’on pourrait dire de plus.

Le titre du manga fait référence à la première histoire, qui se penche sur la vie amoureuse de Daigo, le professeur de maternelle de Rintaro et Kiyo, le couple que l’on suivait dans Growing Love !!. Autant dire que c’est sans grand intérêt tellement cette histoire ressemble à toutes les autres, en incluant bien entendu tous les trucs qui font un très mauvais yaoi : un personnage niais sans véritable caractère qui se déclare après une dizaine de pages et un pseudo viol OKLM. Je suis maintenant complètement hermétique à ce genre d’histoire, qui a plutôt tendance à me faire lever les yeux au ciel.

 

 

Mais de toute façon, j’ai surtout acheté ce manga pour lire la suite des aventures des tout mignons Rintaro et Kiyo, que j’avais adoré petit dans Daddy, please fall in love, et qui m’avait laissé un peu plus sur la défensive avec Growing Love !!. Mr. Daigo, quant à lui, reprend quand Rintaro est revenu d’Angleterre. Et là, première surprise, c’est à peine si les deux semblent encore ensemble, alors qu’à la fin de Love Limit !! on les voyait plus proche que jamais. C’est assez étrange, et d’ailleurs, pendant un instant, j’ai bien cru que la mangaka avait tout bonnement oublié qu’ils étaient ensemble. Cela aurait été assez cocasse, mais ça ne m’aurait pas vraiment surpris vu comment le scénario ne vole pas bien haut.

L’histoire des deux garçons n’ajoute pas grand-chose à ce qu’on savait déjà, à part qu’ils couchent « enfin » ensemble. Après quiproquo, dispute inutile et vraiment insensée. Enfin, je pense que vous l’avez compris : je suis déçue. Mais genre vraiment déçue, car j’avais bien aimé de base l’histoire, qui aurait pu être intéressante, mais c’est de plus en plus le fiasco. Pour avoir lu d’autres titres de Kyo Kitazawa, l’ensemble de ses œuvres est assez banale, lisse, et sans intérêt selon moi. Ce qui est sûr, c’est que maintenant que l’on a (du moins je l’espère) terminé l’histoire de cette famille, je ne m’aventurerai pas vers un autre de ses titres si celui-ci venait à sortir.

Février 2017

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×