Omae wa Hitsuji

  

Synopsis

"Le jour où son appartement part en flammes, Sahara se demande réellement pourquoi la malchance s’abat sur lui. Heureusement, un ami de son université lui propose de l’héberger le temps qu’il trouve une solution. Seulement, quand Masaki, le grand frère de son ami, rentre et découvre Sahara chez lui, celui-ci le prend pour une personne suspecte. Le malentendu dissipé, Masaki propose à Sahara de travailler pour lui. Mais ce dernier ne se doute pas du travail qu’il devra effectuer. La malchance s’abattrait-elle une nouvelle fois sur lui ?"

Avis

Omae wa Hitsuji possède une jaquette tellement mignonne que rien qu’en regardant le manga je craque !! Toutes ces jolies couleurs, avec des petits moutons adorables, comment ne pas aimer ?!

Dans la même veine que leur autre sortie d’Août, Omae wa Hitsuji est une lecture légère pleinement assumée. Le scénario tient clairement sur un post-it, on se retrouve face à une histoire professeur/élève, bien que cette fois-ci on peut desceller quelques variantes à du school life traditionnel, notamment par la proximité des deux personnages dès le début.  

 

 

De toute façon, quand tu vois que le protagoniste se retrouve avec son appartement parti en fumée dès la première page, tu sais qu’il ne peut que lui arriver des trucs bizarres et incongrus. Suffit d’ailleurs de voir ce qu’il accepte dans le manga. Non mais clairement, qui dirait oui à de pareilles conditions ? Et quel genre de type donnerait de telles conditions de travail ? Autant dire que certaines choses font vraiment abusées, mais elles ont le don de faire rire. Au final, c’est difficile de prendre au sérieux les intrigues du manga, mais c’est mignon. Les personnages sont néanmoins attendrissants, même le seme, avec son côté capricieux.

J’ai préféré ce titre au premier sorti en France de l’auteur, à savoir Tadoru Yubi que j’avais trouvé bien trop porté sur le sexe. Ici, la relation charnelle met plus de temps à venir, chose que j’apprécie beaucoup car cela rends l’histoire plus cohérente. Omae wa Hitsuji restera divertissant pour moi, mais sans rien de plus.

Septembre 2017

Autres titres de Takasaki Bosco

Tadoru Yubi