Roméo & Jules

  

Synopsis

"Croiser un type superbe quand on est déguisé en lapin géant? Ridicule ! Bousiller le téléphone ? un prototype unique ultra-classe ? du type canon et le mettre en colère? Un désastre ! Mais ça peut arriver non ? S'apercevoir le lendemain, lors de son entretien d'embauche, que le type superbe en question est son nouveau patron? La cata ! Et cette catastrophe, c'est sur moi qu'elle est tombée, comme par hasard ! Je m'appelle Jules, j'ai 23 ans et voici comment j'ai rencontré le sexy et ombrageux Scott Anderson ?"

Avis

Je suis plus qu’heureuse d’avoir réussi à gagner Roméo et Jules lors d’un concours organisé par les éditions Addictives. Le synopsis avait le genre de charme auquel je suis sensible ; drôle, léger, et surtout ne dévoilant pratiquement rien de l’intrigue, c’est lui qui m’a donné envie de participer au concours, et de pouvoir alors découvrir ce titre. J’ai d’ailleurs été très heureuse de le voir fleurir un peu partout dans les étagères de mes librairies, et je pense qu’il aurait vite terminé dans mon étagère si je ne l’avais pas reçu.

Je venais à peine de terminer Hors Jeu lorsque j’ai commencé à me pencher sur ce livre là, autant dire que je sortais juste d’une lecture des plus éprouvante. Roméo & Jules a donc très bien fait son job, celui de me distraire en m’offrant une lecture plus légère. Après tout, le synopsis parlait de lui-même : on a le droit ici à une comédie romantique assez délirante à la pretty women. C’est souvent too much, mais c’est tellement drôle qu’on pardonne. Jules est un personnage que j’ai vraiment beaucoup apprécié, il possède un caractère assez « brute » et « naturel » tranchant avec le côté un peu trop sophistiqué et irréaliste de Scott, qui a tout du beau mâle riche qui fait rêver toutes les midinettes. Il a aussi tout pour faire rêver Jules, qui se verra alors pousser des ailes face à ce charmant jeune trentaine sexy et chaud comme la braise avec ses répliques mêlant français et anglais.

 

 

Leurs échanges m’ont fait beaucoup rire. On a finalement le droit à un schéma classique de conte, mais avec une homo-romance en prime. Tous les ingrédients sont là pour ça : le jeune homme un peu paumé (et vierge de préférence) avec une famille plus que désastreuse, des rêves pleins la tête, mais pas d’argent dans les poches. Il rencontrera alors, par un enchainement de situations digne du destin lui-même, l’homme de sa vie, et la magie opère alors… Cette magie-là a plus que bien marché sur moi. Certes, la relation va très vite entre les deux, tout semble bien trop vite idyllique, à la limite du rocambolesque lorsqu’on les suit dans leurs diverses escapades, mais je trouve que ça va très bien avec le genre de ce récit, car l’ensemble ne tombe pas non plus dans un absurde complètement niais. On saisit alors sans mal la référence sur le titre.

Roméo & Jules et au final une comédie très légère. Bien que cette lecture n’ait pas été un coup de cœur, j’ai beaucoup aimé, pour m’accorder quelques heures d’égarement et de rêve face à la situation de Jules.

 

J'ai effectué cette lecture avec Estelle, du blog The time of the books, qui a elle aussi reçu ce livre par le biais du concours.

 

 

"C'est à son premier jour de travail dans le magazine qu'il retrouva Scott qui était son patron, petit à petit on découvre leur relation qui avance et lors d'un voyage d'affaire à Milan tout changea, première fois dans la chambre 406 qui resta pour Jules graver dans sa mémoire. Après cela on est plongé dans une belle relation amoureuse, j'ai beaucoup aimé cette histoire, mais par moment je n'étais un peu pas déçu mais certains passages étaient trop rapides on va dire, comme leur relation je trouve qu'elle a avancé un peu rapidement mais bon en général je trouve que ça reste bien."

Juillet 2016