Une pause hors du temps

  

Synopsis

"L’agent du FBI Morgan Nash est en mission à Londres où son affaire tourne mal et il se trouve à quelques instants de prendre une balle dans le cœur en poursuivant un suspect. Mais le destin a d’autres plans : Morgan perd connaissance... et se réveille en 1888. Chargé de répertorier les manuscrits anciens au British Museum, Ezra Glacenbie a attiré accidentellement Morgan hors du vingt et unième siècle – des vacances impromptues qui pourraient devenir permanentes pour Morgan, si les deux hommes n’arrivent pas à localiser le grimoire qu’Ezra a utilisé.
La quête de Morgan pour rentrer chez lui est entravée par son irrésistible tentation d’enquêter sur le tueur en série le plus célèbre de l’histoire. Mais dans le Londres victorien répressif, la romance inattendue qui fleurit entre Morgan et Ezra devient la complication la plus dangereuse de toutes."

Avis

Une pause hors du temps est un sacré beau bébé, vu qu’il comptabilise plus de 700 pages. Ce n’est pas souvent que je me permets une aussi grande lecture, car je suis du genre à vite pouvoir me retrouver lassée quand il y a trop de page. Le problème vient aussi du fait que j’adore lire d’une seule traite mon livre, donc quand il y a autant de pages, autant vous dire que c’est légèrement difficile. Néanmoins, la lecture de Une pause hors du temps fut un véritable régal, et je n’ai pas vu passer les pages.

J’ai adoré le thème du roman, le voyage dans le passé, mêlé à une très bonne enquête policière, le tout saupoudré de personnages très intéressants. Un très bon mélange qui a su vite me séduire, et qui est responsable de cette lecture vite achevée. Oups ! L’époque que nous découvrons aux travers des yeux de notre héro Morgan grouille de détails et d’informations que j’ai aimé découvrir, sachant qu’il s’agit d’une époque avec laquelle je ne suis pas vraiment familière, je trouve ça donc encore plus chouette de pouvoir faire ça. Ce moment de l’histoire avec des hommes bien habillés tel de vrai gentleman, mais aussi cette période où les homosexuels étaient encore considérés comme de simples malades mentaux, il ne fait donc pas bon vivre pour le couple que nous commençons à suivre. (quand on voit que les mentalités n’ont pas forcément évolué avec le temps…on s’inquiète) Je trouve néanmoins que vers la fin, ce problème lié à l’homosexualité finit par disparaître au profit des autres choses à aborder, et c’est bien dommage car c’était aussi un des aspects que j’aurais aimé voir être un peu plus abordé.

J’ai aussi adoré le personnage d’Ezra, et la relation qui se développe entre les deux hommes est à la fois chaste et touchante. Beaucoup de non dires dans ce monde où les gestes intimes sont interdits en société, et où seul l’intimité d’une chambre peut leur permettre de se dévoiler. A côté de ça, l’intrigue policière est rondement menée pour ceux qui préfère se délecter d’autre chose que d’une romance, et la course contre la montre pour le retour de Morgan dans son époque donne aussi un petit côté oppressant qui nous prend aux tripes, alors que nous attendons comme des condamnés le moment des éternels adieux.

Je dois donc vous dire que Une pause hors du temps est vraiment un très bon titre, bien écrit, et quelques peu innocents sur les bords dans sa manière de traiter l’effet papillon ou le voyage dans le temps. Mais c’est aussi une chose que j’ai beaucoup aimé, je ne peux donc que vous conseiller de tester à votre tour !

Mai 2017