Otoko Geisha

  

Synopsis

"Un homme geisha a-t-il le droit d’être amoureux ?

Élevé dans une maison des plaisirs, Mikio est un otoko geisha. Rompu aux arts de la sensualité, de l’écriture, du chant et de la conversation, il aspire plus que tout à s’élever dans la société nippone. Entrer au service du seigneur Akana Fujiwara no Akimitsu lui ouvre le chemin vers la reconnaissance. Mais il lui faudra se soumettre à tous ses désirs, même les plus vicieux. Pris au jeu de la soumission, le jeune homme apprendra à aimer et respecter cet étrange maître... jusqu’à ce qu’il fasse la rencontre de Kaori, le frère jumeau de son seigneur. Troublé au plus profond de son âme, Mikio suivra ses sentiments en un tracé sinueux.

Entre l’art de la vie japonaise au XVIIIe siècle, les délices d’un voyage au palais impérial, et les ravages d’un tremblement de terre, il affrontera avec honneur toutes les épreuves mises sur le chemin de son bonheur.

Mais sera-t-il capable de décider quel homme emportera son cœur ?"

Avis

Je ressors de cette lecture conquise, des étoiles pleins les yeux. Otoko Geisha fait partie de ces titres qui m’ont tenu en haleine, et pour qui j’ai lu en pleine journée, chose que je ne fais que rarement.

J’ai voyagé avec ce livre, qui m’a fait découvrir un Japon que je ne connaissais pas, à une époque délicieuse qui m’a parfaitement émerveillé. On sent une grande recherche au travers de ce livre qui nous instruit et nous transporte. J’ai appris beaucoup de chose, et même si ce n’est pas forcément ce que je recherche quand je lis un livre, c’est toujours plaisir de voir que cela réussit à le faire.

J’ai adoré les personnages, tous autant qu’ils sont. Mikio et sa fragilité, ses bonnes manières et sa docilité. On aime le suivre et on espère le voir heureux, évoluer. Akana, son maitre, qui malgré un côté très égocentrique a su conquérir mon cœur, lui pardonnant presque son comportement. Et aussi Kaori, qui reste mon petit préféré, pour son caractère et sa patience. Tous fonctionnent très bien, et on en apprend aussi bien des autres personnages qui gravitent autour de ces trois-là.

J’ai aimé l’écriture, très sympa, en parfaite adéquation avec l’époque, ce qui peut rendre certaine discussion ou description assez étrange remis à notre époque. Mais c’est aussi cette délicatesse dans l’écriture qui fait son charme. L’ensemble du livre est parsemé de scènes érotiques, que ce soit homosexuel ou hétéro. J’en ai d’ailleurs été très surprise, c’était la première fois que je lisais un roman M/M avec autant de sexe hétéro, moi qui est un peu de mal avec ce genre de scène. Mais cela ne fut pas vraiment un problème dans ce cas-là.

J’ai complètement été envouté par Otoko Geisha, que je recommande chaudement. Il s’agit d’un gros coup de cœur, qui je pense rejoindra ma bibliothèque juste par bonheur de l’avoir avec moi.

Septembre 2017