GMO project next gen #2 - Shadow

  

Synopsis

"Le calme est toujours de courte durée à Triel.
Après la rébellion qui a poussé certains membres de l’ORSM à devenir des Outlaw, c’est maintenant le vol de sérum GMO qui frappe la ville, mettant les Guardian en alerte. Un homme surnommé Shadow frappe au hasard et demeure insaisissable.

Parallèlement, le Chancelier Hellstrom est soupçonné d’avoir altéré la mémoire de la Gouvernante de l’ORSM. Mais comment faire la lumière sur une affaire que l’on a oubliée ? Il faudra à Ruby tout son courage pour affronter les démons qui l’ont privée d’une vie et de sa famille.

De leur côté, Ash, Sanka et Kei s’apprêtent à vivre leurs derniers instants ensemble au lycée, avant de prendre des routes différentes. Les chemins qu’ils vont prendre les amèneront à faire des choix difficiles et parfois douloureux : oublier un amour déçu, apprendre à accepter ses sentiments et réussir à ouvrir son cœur."

Avis

Chronique du tome 1

Quand je vous disais que j’avais aimé le premier tome, c’était sans avoir commencé la suite. Car à présent, je peux l’affirmer haut et fort : si j’ai aimé le premier tome, j’ai alors ULTRA SURKIFFE le second. C’est rare que ce genre de chose m’arrive. Souvent, je trouve qu’une série s’essouffle au fur et à mesure de ses tomes, notamment quand dès le premier, l’histoire est excellente. Il est alors difficile de faire mieux que la précédent. Or là, je suis sans conteste, complètement sous le charme de ce second volume.

 

 

On reprend directement les évènements là où on les avait arrêté à la fin du premier tome, ce qui nous remet directement dans l’ambiance pesante que la fin de l’intrigue principale de Outbreak avait laissée. Bien que de nouvelles péripéties rythment ce nouveau titre, celles-ci n’impliquent pas directement nos jeunes adolescents, ce qui nous permet donc de pouvoir nous intéresser à un point tout particulièrement succulent selon moi ; les relations entre les amis. Que ce soit Sanka et son amour impossible pour Greyson, Ash et sa relation avec Sanka, et surtout, le comportement de Keisuke face au jeune mutant Ash. J’ai pu découvrir un peu plus ce jeune homme qui faisait partie de ceux qui étaient le plus effacés dans le premier tome. A présent, comme l’action se déroule un peu plus loin que dans leur petite vie (du moins pour l’une des intrigues principales) on peut s’intéresser à leur train-train quotidien, et à la naissance de certain sentiment inattendu.

Mais pour les amateurs d’autres choses que de romance, vous aurez toujours les intrigues policières et politiques en arrière. Celles-ci nous permet d’ailleurs d’en connaître un peu plus sur Ruby, la mère de Ash, à mon plus grand plaisir.

Shadow est donc une très bonne suite à GMO project, qui nous dirige sereinement vers le tome 3 sans pour autant nous laisser dans une attente ingérable. J’ai beaucoup aimé les petits moments de vie que nous partageons avec les personnages, donnant un côté plus calme à la lecture.

Septembre 2016