Le pavillon des chimères #1 - Golden Chains

  

Synopsis

"Le Royaume du Feu, voit son roi mourir, de jour en jour...

Khin, second héritier de la couronne, est encore meurtri par la mort de son frère et se perd dans des plaisirs éphémères qui lui procurent un peu de réconfort. Il s’abîme dans sa cage dorée et ne trouve de véritable repos ni près de Kalei, son tendre ami, et encore moins auprès d’Aden, son futur époux qui veut l’enfermer dans un mariage sans amour.

Mais lorsque Shahram – à la recherche de son frère enlevé – passe les portes du palais, sa vie s'en trouve alors ébranlée. Bien plus qu’une nouvelle distraction, Khin trouvera en lui ce qu'aucun homme n’a jamais su lui donner et découvrira, derrière l’éclat de son regard, des sentiments qu’il n’aurait jamais cru éprouver.

Entre intrigues, trahisons et une guerre aux portes du palais, Khin devra se battre plus fort que jamais."

Avis

Une fois encore, Rohan me régale avec son travail. C’est dingue la faculté qu’a cet auteur de me faire voyager. J’apprécie chacune de ses œuvres, et encore plus quand nous sommes dans un univers fantasy comme pour l’ensemble de ses œuvres reliés plus ou moins à GMO-project.

Ce premier tome des Pavillons des Chimères, Golden Chains, est directement relié à certaines autres de ses œuvres, mais peut tout aussi bien être lu comme première œuvre de l’auteur. Nous nous retrouvons sur Khanan, le monde mystérieux dans lequel se réfugiait Kaeden dans ses rêves/comas, un personnage de GMO-project. Si vous avez donc lu Daydream et Awakening, vous avez donc pu déjà croiser les personnages de Golden Chains. Sinon, vous pouvez tout aussi bien les découvrir avec ce premier tome.

J’avais beaucoup aimé ce que l’on pouvait entrevoir des personnages dans les précédents livres de l’auteur, j’étais donc très contente de pouvoir les découvrir dans cette nouvelle série. J’ai beaucoup aimé le personnage de Khin qui se révèle bien plus complexe que ce que je pensais. Il est autodestructeur et j’ai eu beaucoup de mal à cerner son comportement pendant une grande partie du premier tome. J’étais persuadée de le connaître, mais ses choix et sa façon de se comporter m’ont finalement surprise, et c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup. Comme d’habitude, Rohan sait introduire des intrigues crève-cœur, et autant dire qu’ici, on en a à la pelle. Que ce soit avec la situation politique du Royaume ou les différentes histoires d’amour tournant autour des personnages, j’ai plusieurs fois ressentie une infinie tristesse face à la fatalité qui s’abattait sur les protagonistes.

Bien que le livre fasse plus de 250 pages, j’ai l’impression d’avoir à peine effleurer la surface de cet univers. La fin nous laisse bien entendu sur quelque chose annonçait une suite plutôt mouvementée et en parfait décalage avec Golden Chains. Autant vous dire que j’ai vraiment trèèèès hâte de continuer Le pavillon des Chimères maintenant !

Juin 2017

Autres titres de Rohan Lockart

Après la pluie

GMO project next gen

Les nébuleux

Troublemaker

Ajouter un commentaire