Sans excuses

  

Synopsis

"Un amour de jeunesse, la malédiction de la célébrité, et une chance de vivre heureux pour toujours se heurtent dans ce récit hautement émotionnel qui oppose la fiction à la réalité.

Dans son internat, Aaron Blake n’a jamais trouvé qui que ce soit de plus fascinant que Greg Falkner, un reclus prompt à broyer du noir. Mais faire copain-copain avec l’enfant prodige de l’académie Grayson n’est pas à l’ordre du jour pour Greg. Quand un pari tourne au pugilat, les deux jeunes gens se retrouvent à devoir affronter les conséquences ensemble. Il suffira d’un seul baiser pour les mettre sur le chemin d’un amour épique que rien ne peut arrêter, pas même les obstacles les plus terribles.

C’est du moins comme ça que Greg, désormais scénariste de renom, a toujours voulu dépeindre son histoire avec Aaron et leur passage à l’âge adulte. Son biopic à peine voilé, Sans excuses, attire l’attention du tout Hollywood... et les origines de cette histoire d’amour largement inspirée prend son envol et devient le plus gros buzz cinématographique de l’année. Malheureusement, un récit aussi honnête dans sa psychologie ne survient pas sans quelques inconvénients.

Greg croit au pouvoir de l’imagination, mais il doit bien admettre que, peut-être, cela l’a aidé à nier les lézardes gigantesques dans les fondations de son couple actuel. Aaron et lui vont donc devoir déterminer s’ils peuvent réécrire la dure réalité de leur histoire, ou s’il est trop tard pour qu’ils puissent se tracer un avenir ensemble."

Avis

J’ai reposé Sans excuses avec une dernière bouffée de chaleur. Pfiou, ça c’est une romance sexy et torride comme je les aime ! Je ne suis vraiment pas déçue de m’être laissé tenter par la lecture de ce titre.

Nous découvrons l’histoire des deux jeunes hommes de deux manières. Au travers d’un film, et au travers du récit des personnages, à tel point qu’il est difficile de discerner le vrai du faux. On se retrouve à croire des choses qui finalement seront déconstruites peu après, et c’est une sensation nouvelle qui n’enlève pourtant rien à ma bonne expérience de lecture. Ce qui est sûr, c’est que ce livre dépeint une histoire d’amour violente et sincère, prenant place dans un des endroits les plus difficiles pour qu’elle puisse correctement s’épanouir : au milieu d’une école pour garçon, entouré d’une mentalité très stricte et arrêtée sur l’homosexualité.

J’ai vibré avec les personnages. La tension sexuelle, lourde et pesante semble habiter chacune des pages. La tragédie et la détresse nous presse aussi au fur et à mesure des chapitres alors que nous regardons, inexorablement, nos personnages prendre des décisions capables de détruire leur vie. Au milieu de tout ça flotte cette sensualité omniprésente. Le titre est très chaud, et j’ai adoré lire les scènes intimes entre les deux hommes, car celles-ci pouvaient se montrer à la fois violente et tendre avec leur côté désespéré. Comme nous faisons un bond dans le passé, nous savons où en sont arrivés les deux hommes dans leur vie actuelle, ce qui rend le déroulement de l’histoire encore plus haletant.

De ce que j’ai pu comprendre, la série Hollywood s’intéresse pour chaque tome à un couple différent. Je suis contente d’avoir suivi le sulfureux duo entre Greg et Aaron, et je me retrouve maintenant curieuse vis à vis des prochains personnages de la série.

Mai 2017