Après la pluie

  

Synopsis

"« On dit que la floraison des cerisiers ne dure pas, car l’essentiel se cueille en une seule seconde. »
Un soir, Ame et Tora se rencontrent sur le quai d’une gare de Tokyo. L’un travaille pour payer ses études. L’autre est cuisinier, batteur dans un groupe à ses heures. Ils auraient pu se croiser et, très vite, s’oublier. Ils auraient pu rester des étrangers si Tora n’avait pas remarqué le regard étrangement triste posé sur lui ; ces yeux si particuliers. Tora y voit comme les reflets d’un passé douloureux et, aussi, les ombres d’un présent qui s’assombrit. Il y voit la mélancolie d’Ame et toutes ses complexités.
Poussé par cette joie de vivre qui le porte chaque jour, au fil des rencontres et des liens qui se créaient, Tora va peu à peu, briser les chaînes qui emprisonnent Ame et, peut-être, réussir à lui rendre sa liberté. Il se pourrait même, que sur le chemin de l’amitié, ils trouvent la force de s’aimer.
On dit que la vie est comme la floraison d’un cerisier ; il suffit de quelques jours pour que tout change."

Avis

Merci à l'auteur pour ce service presse !

Après la pluie est une véritable tornade de sentiments, dont je ne ressors pas vraiment indemne ! A chaque fois, j’ai l’impression de lire le meilleur de Rohan Lockhart, pour finalement réaliser que j’avais tort… J’avais peut-être accroché avec sa série GMO-project, mais je réalise que Après la pluie se hisse sans aucun mal à la première place à présent !

Je me suis très bien retrouvée dans les personnages. Etant moi aussi une handicapée des sentiments, je me suis sentie proche de Tora. Ce personnage transpire tellement la joie et l’honnêteté, la bienveillance…Tant de qualité qui sont de plus en plus rare de nos jours, et qui font de lui un être exceptionnel. Ame est lui aussi une personne attachante. J’ai plusieurs fois manqué de pleurer lorsqu’on en apprend un peu plus sur lui. Ce garçon est un vrai crève-cœur. Il est difficile de croire que quelqu’un soit capable de souffrir autant, et pourtant, réussisse à toujours se relever pour tout affronter. J’ai admiré sa force, son courage, et même cet entêtement qui le coupe du monde extérieur et lui fait refuser toute aide. Je l’ai vraiment trouvé très fort, même si tout le long, Tora se trouve à ses côtés pour le soutenir.

Leur relation est une véritable osmose de sentiment. Ils semblent être fait pour se rencontrer, et bien que leur attachement est rapide, cela reflète ce grand besoin de s’approcher l’un de l’autre. L’un est habitué aux relations entre hommes, alors que l’autre ne l’est pas, mais découvrira petit à petit ses sentiments. J’ai tout simplement adoré leur relation. Tout transpire le positif, ce roman est un véritable baume au cœur. On ressent beaucoup de chose, il véhicule énormément de sentiments, c’est peut-être pour cette raison que j’ai tant aimé ma lecture. On y découvre des personnages entiers, forts, attachants. Même les personnages secondaires m’intéressent, et je suis d’ailleurs très contente de savoir que l’on pourra en découvrir plus sur celui d’Hiroki dans un texte consacré à lui.

Pour terminer, j’avais envie de reprendre les propres mots de l’auteur dans son postface. « Je souhaite à tout le monde de trouver son Tora. » Après la pluie est un véritable roman d’espoir et d’amour, que je conseille à chacun de vous.

Janvier 2017

Autres titres de l'auteur

GMO-project next gen

Les nébuleux

Troublemaker

Commentaires (1)

Luc Voeffray
  • 1. Luc Voeffray | 31/01/2017
On dirait que plus je lis les critiques sur ce site plus j'ai envie d'acheter des livre xD
Mon porte-monnaie va pleurer xD

Ajouter un commentaire