Starless Sky #1

  

Synopsis

"La vie semble sourire aux cinq jeunes membres de Nothing Else. Leur dernier album est un succès et ils enchaînent les concerts, remplissant les salles de fans hystériques. Mais tout n’est pas si rose au sein du groupe. Kiyoshi, le séduisant guitariste, est en butte aux persécutions de Kazuo, le leader, qui semble le haïr. Et Sato, le glacial et hautain batteur, cache un lourd secret qu’Ash, le bassiste, compte bien découvrir. En pleine préparation du nouvel album, le drame éclate. Après une violente querelle, Kazuo décide de partir et Kiyoshi s’en rend responsable. Hikari, le fantasque chanteur, doit alors lutter pour sauver Nothing Else, tandis qu’Ash et Sato n’osent pas encore croire que le bonheur est à leur portée."

Avis

Merci à Voy’el pour l’envoi de ce partenariat !

Un de mes gros péchés mignons, c’est quand même les mignons petits boy’s band coréens ou japonais. Je sais, je sais tout ce qu’on peut en dire, mais que voulez-vous, quand je vois un groupe de monsieur qui se trémousse comme ça, avec une allure si GAY, je ne PEUX rien indifférente. Donc Starless Sky, qui nous plonge dans un groupe de visual kei et ses intrigues amoureuses entre membres avait déjà tout pour me plaire.Un de mes gros péchés mignons, c’est quand même les mignons petits boy’s band coréens ou japonais. Je sais, je sais tout ce qu’on peut en dire, mais que voulez-vous, quand je vois un groupe de monsieur qui se trémousse comme ça, avec une allure si GAY, je ne PEUX rien indifférente. Donc Starless Sky, qui nous plonge dans un groupe de visual kei et ses intrigues amoureuses entre membres avait déjà tout pour me plaire.

 

Boy's band, je vous aaaaaaaaaaaaime

 

Si on passe au-dessus du groupe entier de ptit mecs tous gay (même l’hétéro de base se découvre des penchants tiens, à croire que c’est l’environnement qui veut ça ?), j’ai bien aimé cette petite histoire. J’ai passé toute ma lecture à me mélanger les prénoms des personnages. Encore, pour les mangas et les noms japonais, ça passe, car j’ai une représentation imagée du personnage donc je sais qui intervient. Mais là, entre Hikari, Kiyoshi, Kazuo, j’ai passé ma vie à les confondre et à me perdre toute seule. Mais ça, c’est un problème dont je suis la seule responsable, tête en l’air que je suis.  

A grand coup de nombreux flash-back, on découvre le passé des membres du groupe, la cause des relations plutôt tendues de certain, et des moments de flottement pour d’autres. Ils ont tous vécu des choses plus ou moins difficiles, et cela engendrera donc pas mal de déboires dans leur relation future. Globalement, j’ai trouvé que la plupart des personnages manquaient cruellement de maturité. Même une fois passé la vingtaine, surtout quand on est dans un monde aussi capricieux que celui du showbiz, on devrait faire preuve d’un peu plus de réflexion. Ou alors justement, ce milieu si particulier entraine peut-être les multiples caprices des membres du groupe ? Je pense notamment à la relation entre Ash et Sato, dont les non dires entrainent une situation plutôt ridicule depuis maintenant plusieurs années et cela pour une raison pour le moins…disproportionnée. Pareil pour la dispute avec le leader du groupe, suivie d’une réaction démesurée de Kiyoshi.

 

Vous reprendrez bien un peu de fanservice ?

 

Malgré tout cela, je me suis vraiment attachée aux personnages. Oui ils sont vraiment immatures selon moi, mais j’ai néanmoins aimé suivre les relations tumultueuses de Nothing Else. Les premières pages ont été difficiles, mais une fois plongé dans le bouquin après une petite pause, je n’ai pu m’arrêter. Il faut dire qu’on suit pas mal d’histoire à la fois, et une fois les flashbacks restreints et les bases des relations reliant chaque membres du groupe bien expliquées, j’ai pris beaucoup plus de plaisir à terminer ce premier tome. Tellement que je me retrouve même curieuse de connaître la suite des évènements. Et puis, un M/M dans un monde comme celui-ci, c’est tellement atypique que je ne peux m’empêcher de rester attachée à Starless Sky.

Ce premier tome de Starless Sky est donc une lecture sympathique, mais j’attends néanmoins un peu plus du second tome, qui, j’espère, présentera des personnages un peu plus matures et responsables.

Octobre 2016