Confiseries

   

Synopsis

"Vous tenez entre vos mains mille feuilles d’exquis petits plaisirs. Ou plutôt 246, découpées en huit nouvelles, avec des friandises à chaque coin de page. Produits de confiseurs, métaphores sucrées ou douceurs allégées, goûtez-les sans retenue dans ce recueil illustré au thème acidulé !"

Avis

Comme d'habitude, YBY édition me fait découvrir de nouvelles choses ; c'était bien la première fois que je lisais un recueil de nouvelle sur un seul et même thème… Et quel thème mes amis ! Quand on commence à me parler bonbon, gourmandise et sucre, je ne réponds plus de rien, vraiment ! C'était donc une lecture des plus divertissante, et qui le sera sûrement pour tous les gourmands qui doivent se cacher sur cette page et qui lisent en ce moment même cette chronique hein ? (vous êtes démasqués)

En tant qu'ignorante et innocente, je me posais quand même pas mal de question. Au final, comment le thème de la gourmandise et des bonbons allaient pouvoir être aborder dans plus de huit nouvelles sans que cela ne devienne rébarbatif ? Et j'ai été, comme à mon habitude avec ces éditions dont je continue à chanter mon amour pour, agréablement surprise.

 

 

Le thème de la gourmandise et des confiseries a été, selon moi, plus que bien exploité. Au diable les simples histoires de confiseurs et de vendeurs de bonbons, ici, que ce soit de manière figuré, subtile, ou plus criard, l'univers acidulé, sucré et pétillant des friandises est évoqué en long en large et en travers. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé chacune des approches des auteurs, leur manière de prendre et de modeler le thème de base pour le plier à leur histoire. De plus, j'apprécie beaucoup les quelques illustrations que l'on peut trouver dans chacune des nouvelles, de différent illustrateur là aussi pour toujours plus de diversité. J'ai d'ailleurs craqué pour les illustrations de Kurogawa Shion de la nouvelle Piège de sucre avec leur coté chibi tout en rondeur.

Mes deux coups de cœur vont, s'en nul doute, à Le tisseur de sourires de Shali, et Esthétique gourmande de Cendre Elven… La première pour son côté bonbon réconfortant après une tragédie, j'ai beaucoup aimé cette sensation de douceur qu'émanait de la nouvelle, et le charme enfantin de Elyss. Esthétique gourmande m'a plutôt transporté par sa gourmandise et son côté très pétillant, Amandine me faisant penser à une petite reine dans un monde de confiserie, avec sa jolie petite robe et son côté très mignon. Moi qui n'est pourtant pas forcement familière avec l'amour lesbien, j'ai néanmoins a-do-ré cette nouvelle. A contrario, la deuxième et dernière nouvelle yuri de ce recueil, « Maki Tagada », n'a pas su me transporter comme la première, de part une écriture très hachurée et très documentaire/explicative. C'est le risque lorsqu'il y a huit auteurs, on ne peut pas forcement accrocher à tous.

 

 

Mais globalement, j'ai beaucoup aimé ce recueil. J’oscille entre l'envie d'aller m’empiffrer de bonbon...Ou m'empiffrer de chocolat ! Dur dur choix. Dans tous les cas, ce fut une délicieuse lecture, à savourer sans modération, pour une fois. Elle me donne encore plus envie de découvrir leur prochain recueil à thème, et je pense à l'avenir de plus en plus aimer ce concept, ne serait ce que pour me laisser surprendre par les différentes idées des auteurs.

Mai 2016

×