Derniers Battements

  

Synopsis

"Apprentie auprès du plus grand alchimiste de son temps, Elexia ne vit que pour une chose : l’instant où son maître lui ouvrira les portes de son laboratoire secret. Lorsque ce moment arrive enfin, elle découvre avec fascination que ses activités dépassent de loin tout ce qu’elle avait pu imaginer. Mais dans le sous-sol obscur, elle sent ses convictions vaciller à l’instant où elle croise le regard jaune du sujet n°6. Si votre conscience s’opposait à tout ce en quoi vous croyez, quelle voie choisiriez-vous ?"

Avis

Merci à l'édition pour ce service presse !

Derniers battements est un titre original et qui nous donne à réfléchir. Ne cherchez pas une quelconque love story car ici, YBY édition nous offre plutôt un titre non conventionnel, comme je les aime.

Derniers battements parle d’alchimie, d’expérience, d’éthique. Beaucoup de mots qui me sont très familiers, étudiant et ayant travaillé en laboratoire de recherche. Je me suis donc sentie directement impliquée et concernée par cette petite nouvelle posant les bonnes questions. En dehors des sentiments que l’on peut voir s’emmêler aux problèmes de la jeune Elexia, le plus important de Derniers battements est sa lutte intérieure avec sa propre conscience. D’un côté, la soif de connaissance, et de l’autre, son humanité.

Le récit alterne des phases de réflexion de la jeune alchimiste, surement posées à l’écrit dans un journal, ainsi que des courts moments de récit, où les phrases sont courtes et rythmées, donnant un impact important. L’ensemble donne quelque chose de parfaitement chronométrée et découpée, en adéquation avec la précision chirurgicale des expériences menées au sein de cet établissement.

Je ne préfère pas vous en dire plus. En effet, c’est le genre de titre qu’il faut pouvoir découvrir par soit même. De mon côté, je n’avais même pas lu le synopsis, je faisais confiance. Derniers battements est très intéressant, j’ai beaucoup aimé, il laisse un gout âpre dans la bouche à la fin de la lecture, mais c’est aussi une chose que j’aime.

Février 2017